BRUXELLES

La plus ancienne savonnerie de Bruxelles reprise par deux jeunes

La plus ancienne savonnerie de Bruxelles reprise par deux jeunes

Les Savonneries Bruxelloises ont été nommées fournisseur de la cour en 2016. ÉdA – Julien RENSONNET

L’entreprise Savonneries Bruxelloises, fondée en 1926, a été reprise par des jeunes entrepreneurs. L’idée: viser le marché mondial et miser sur le circulaire.

L’entreprise Savonneries Bruxelloises, fondée en 1926, a été reprise depuis peu par des jeunes entrepreneurs. Ces derniers entendent ancrer localement la plus ancienne savonnerie bruxelloise mais aussi participer à son rayonnement international.

La société Savonneries Bruxelloises se trouve à proximité de Tour & Taxis. Elle travaille régulièrement en sous-traitance pour un réseau mondial de clients. Les commandes se font à partir de 1.000 pièces.

L’entreprise vend aussi sous sa propre marque «Savonneries Bruxelloises». Ces produits sont vendus dans une vingtaine de pays sur quatre continents. À côté des savons, elle propose aussi de nouveaux produits sur le marché.

«Nous sommes impatients de permettre à cette entreprise historique de devenir une entreprise socialement engagée avec un rayonnement mondial», déclarent les repreneurs Maxime Pecsteen et Maxime de Villenfagne.

Les deux acheteurs veulent avant tout suivre la tradition de qualité et de fiabilité de la marque. Ils souhaitent également renouveler l’ADN de la société.

La pandémie coronavirus leur a déjà donné le temps d’examiner d’autres aspects de l’entreprise tels que la certification biologique, la communication et les nouveaux produits. Les principes de l’économie circulaire sont déjà appliqués dans la fabrication du savon, mais cet investissement sera élargi dans les années à venir.