PROVINCE DE LIÈGE

Coronavirus: aucune mesure complémentaire en province de Liège

Coronavirus: aucune mesure complémentaire en province de Liège

Catherine Delcourt, gouverneur ff de la province, a rencontré les différentes autorités de la province. BELGA – Archives

Catherine Delcourt, la Gouverneur f.f. de la province de Liège, souhaiterait disposer de chiffres plus affinés en ce qui concerne le nombre de malades parmi les cas positifs, ou encore les tranches d’âges les plus touchées, permettant une analyse plus précise de la situation épidémiologique en province de Liège.

Aucune mesure complémentaire n’entrera en rigueur en province de Liège, contrairement à ce qui a été décidé à Bruxelles où les débits de boissons doivent fermer leurs portes à 23h. C’est ce qu’il ressort de la réunion de la cellule de crise provinciale qui s’est tenue ce lundi afin de procéder à l’analyse du nouvel arrêté ministériel.

Lors de cette réunion présidée par la gouverneur f.f. Catherine Delcourt, les avis, commentaires et préoccupations des représentants des zones de secours, des secours médicaux, sanitaires et psychosociaux, de la police fédérale et des zones de police locale, de la Défense et de la Protection civile, mais aussi des représentants des 84 bourgmestres de la province (un bourgmestre par arrondissement et un bourgmestre de la Communauté germanophone) ont été recueillis et discutés afin de coordonner harmonieusement les dispositions édictées par le Gouvernement fédéral.

L’ensemble des parties prenantes entend faire appliquer scrupuleusement celles-ci en province de Liège, et encourage vivement l’ensemble des citoyens à agir de façon responsable pour la santé de tous, et à veiller au strict respect des mesures, dont bien évidemment les 6 règles d’or, qui restent plus que jamais indispensables pour lutter efficacement contre le virus: règles d’hygiène, limitation des contacts rapprochés, distance de sécurité, attention aux personnes vulnérables, activités en extérieur de préférence, respect des règles sur les rassemblements.

Madame le Gouverneur f.f., ainsi que tous les acteurs concernés, ont au surplus demandé à disposer de chiffres plus affinés en ce qui concerne le nombre de malades parmi les cas positifs, ou encore les tranches d’âges les plus touchées, permettant une analyse plus précise de la situation épidémiologique en province de Liège.

En outre, il n’est pas possible, à l’heure actuelle, d’obtenir des informations sur les secteurs et lieux favorisant les hausses de contamination au sein de la province. «Même si le virus est encore présent parmi nous, les écoles, les entreprises, les associations, l’horeca, les mondes du sport, de la culture et du tourisme doivent pouvoir continuer à développer leurs activités sereinement, dans le respect des protocoles fédéraux en vigueur», insiste le cabinet du gouverneur de la province.

Néanmoins, la cellule de crise provinciale insiste particulièrement sur le respect d’une des 6 règles d’or qui est l’hyper-protection de personnes plus fragiles, telles que les personnes de plus de 65 ans et les personnes malades. Ce sont elles, en effet, qui encourent le plus de risque des suites d’une contamination.

Les gestes barrières intergénérationnels doivent eux aussi faire l’objet de la plus grande attention. En cette période de rentrée scolaire et académique, une nécessaire prudence et un respect strict de l’ensemble des précautions d’hygiène et de sécurité doivent guider les contacts entre jeunes et aînés.

Une communication ciblée sur les personnes plus vulnérables sera d’ailleurs mise en place dans les prochains jours afin de sensibiliser la population à l’importance de la protection de ce public.

Madame le gouverneur f.f. ira à la rencontre des autorités locales via les conférences des élus des différents arrondissements, dans le but d’organiser au mieux l’information et de jouer son rôle de relais, vers les niveaux fédéral et régional, des préoccupations du terrain.