CORONAVIRUS

Bars fermés à 23h, consommation interdite sur les marchés, librairies…: voici les nouvelles mesures Covid qui entrent en vigueur à Bruxelles

Bars fermés à 23h, consommation interdite sur les marchés, librairies…: voici les nouvelles mesures Covid qui entrent en vigueur à Bruxelles

Le port du masque ne sera bientôt plus obligatoire à Bruxelles mais tout juste «fortement conseillé». ÉdA – Julien RENSONNET

À partir de ce 28 septembre, bar s et cafés de Bruxelles doivent fermer à 23h. C’est la cellule de cris bruxelloise qui l’a décidé. Vous ne pouvez plus non

À partir de ce lundi, les débits de boissons (bars et cafés) de la capitale doivent fermer leurs portes à 23h00, conformément aux décisions prises samedi par la cellule bruxelloise de crise. La mesure en vigueur pendant trois semaines sera évaluée.

Contrairement à ce que des protagonistes de la réunion de samedi et plusieurs médias ont laissé entendre, les rassemblements de plus de dix personnes restent interdits de jour comme de nuit à Bruxelles, comme ailleurs.

Le dernier Conseil national de sécurité ne l’a nullement remis en question, pas plus que les cinq autres «règles d’or» (respect des règles d’hygiène; pratique des activités de préférence à l’extérieur; penser aux personnes vulnérables; distance d’au moins 1,5 m; limitation des contacts rapprochés).

Librairies et marchés

À Bruxelles, la cellule de crise a décidé de renforcer le contrôle du respect des règles de rassemblement entre 23h et 6h, après la fermeture des bars et cafés. Les restaurants pourront quant à eux fermer leurs portes à 1h du matin, comme depuis le début de l’été.

Toujours dans la capitale, c’est à partir de ce lundi également que l’ensemble des autres commerces vendant des boissons et produits alimentaires même à titre accessoire et les librairies comportant une salle de jeux devront fermer à 22h00, comme, jusqu’ici, les night shop.

Enfin, il ne sera plus autorisé de consommer des aliments ou boissons sur les marchés publics.

La cellule bruxelloise de crise réunissant les bourgmestres des 19 communes de la capitale, la haute fonctionnaire Viviane Scholliers, les représentants de la Commission communautaire commune et des zones de police a également pris d’autres mesures qui entreront en vigueur jeudi, le 1er octobre.

Quid du masque?

Ainsi, le port du masque «couvrant le nez et la bouche», obligatoire sur tout l’espace public de la capitale depuis le 12 août dernier, le restera dans les lieux forts fréquentés comme les commerces et les abords d’écoles. Ces zones, et les heures d’application de l’obligation de port seront fixées, pour chaque commune, par les bourgmestres d’ici là.

Il faudra en permanence avoir un masque sur soi pour pouvoir l’utiliser dès que l’on arrive dans une zone de port obligatoire.

En dehors de ces zones, le port du masque restera fortement recommandé dès que la situation ne permet pas de respecter la distanciation physique.

Pourquoi ces mesures?

Au-delà de la progression jugée inquiétante du nombre de contaminations à Bruxelles, la cellule de crise a justifié les nouvelles mesures prises par le constat d’une légère augmentation des cas dans la catégorie d’âge des plus de 65 ans et le niveau d’hospitalisation revenu à celui de fin mai.

La cellule bruxelloise de crise a aussi relevé que la plupart des contaminations interviennent dans le milieu familial, dans le milieu professionnel et dans les bars et les cafés.