SANTÉ

VIDÉO | Coronavirus: «On tend vers un nouveau plateau mais…»

Lors de sa conférence de presse organisée ce lundi matin, l’Institut de santé publique a surtout invité les Belges à «ne pas baisser la garde» malgré la diffusion de tendances plus encourageantes.

+ À LIRE AUSSI | Coronavirus : le nombre de contaminations encore à la hausse malgré un léger ralentissement

À l’image du nombre moyen d’infections au coronavirus qui est passé à 1 551,3 par jour entre le 18 et le 24 septembre, Sciensano observe à nouveau une faible tendance à la hausse pour l’ensemble des indicateurs belges. De quoi rendre (un peu) le sourire aux experts.

«Nous augmentons toujours en chiffres, mais petit à petit la courbe tend à s’aplatir, a résumé Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral. Nous espérons évoluer vers un nouveau plateau mais ce n’est pas parce que cela va un peu mieux qu’il faut baisser la garde.»

Insistant notamment sur le fait que le taux de positivité bruxellois tourne autour des 10%, soit le double de la moyenne nationale, ou encore que le nombre de personnes infectées augmente dans presque toutes les tranches d’âges, Sciensano rappelle qu’il est toujours nécessaire de respecter les mesures sanitaires. Et ce, aussi bien à la maison qu’au travail.

L’efficacité des mesures sanitaires et du télétravail

«Nous faisons un appel pour que, dans les entreprises et les institutions où c’est possible, vous continuiez à mettre en place le télétravail au maximum, lance Benoît Ramacker, porte-parole du Centre de crise national. Car le télétravail est une mesure très efficace pour ralentir la propagation du virus. En plus, c’est une mesure qui […] a un impact faible sur le travail des entreprises et institutions.»

De même qu’il invite les employeurs à promouvoir les réunions virtuelles – «Et si ce n’est pas possible, veillez à respecter les distances dans une pièce suffisamment aérée.» – Benoît Ramacker insiste également sur l’importance de respecter ces mesures avant, pendant et après les loisirs sportifs.