BASKET | COUPE AWBB

EN IMAGES | Temploux – Gembloux B: Les Couteliers passent après prolongation

Temploux (+5) 77 – Gembloux B 80 (a.p.)

26-24, 25-15, 12-12, 12-24, 2-5

TEMPLOUX: Henry 22 (2), Frankinioulle 10 (2), Claisse 8 (2), Golinveau 8, Carpiaux 0, Henin 5, Hennart 10 (2), Laurent 9.

GEMBLOUX: Ponsard 17 (5), Karler 5, Carretta 12 (2), D. Marchal 9 (1), Demoor 5, Boosten 4, Y. Marchal 18 (2), Saillez 4, Mestrez 6.

«On a effectué un très bon match, confie Fred Pilloy. Maintenant il est certain que c’est malheureux de perdre lorsqu’on a mené 39 minutes. Mais si on m’avait dit qu’on pousserait une R2 à la prolongation j’aurais signé à eux mains. À noter le très bon match de mon capitaine A. Golinveau». Ce fut un vrai match de coupe empreint de suspense surtout dans les dix dernières minutes. Après un quart initial très partagé, Temploux prenait l’ascendant notamment par Henry, bien secondé à la réalisation par Frankinioulle et Hennart. C’était effectivement 51-39 au repos.

Après la pause, si Gembloux équilibrait les échanges, de son côté Temploux restait devant et ne donnait pas des signes de faiblesse. Que du contraire. Le dernier quart était à peine entamé qu’on sentait Gembloux reprendre du poil de la bête et réduire l’écart au fil des minutes. Et à ce jeu-là Carretta forçait la prolongation qui souriait aux Couteliers. Marc Mesureur pouvait souffler un petit ouf de soulagement. «La coupe ce n’est pas un objectif en soi» conclut ce dernier «Ici c’était surtout un match de préparation pour d’autres matches bien plus difficile en championnat. Il faut reconnaître que Temploux a très bien joué le coup. Le pont négatif, la défense en première période. Le positif c’est de se dire qu’un match pareil contre des joueurs expérimentés, on l’aurait probablement perdu les saisons précédentes. Ici mes joueurs ont fait preuve de maturité».

Erpent (+10) 50 – Verviers 76

25-27, 6-18, 12-12, 7-19

ERPENT: Dewez 3, Foglia 6, Golinveau 2, Kola 3, Leloup 10, B. Massion 9, Th. Rappe 1, F. Rappe 3, Ravez 2, Jeanmart 1.

Privé de plusieurs joueurs, Crévits, Van Coillie et R. Massion, Erpent n’a pas démérité. Très vite les Collégiens perdaient B. Massion sur blessure.

N’empêche c’était 25-27 au terme du premier quart. Après un deuxième quart nettement plus difficile où Verviers s’est montré présent dans le jeu intérieur, ce fut meilleur dans le suivant (12-12). Lors du dernier round Erpent faiblissait quelque peu et encaissait quatre missiles dans les derniers instants. À noter les bonnes prestations des jeunes Ravez, Jeanmart et F. Rappe.

«Si je suis satisfait de la prestation de mon équipe» confie Jean-Louis Jacobs, «par contre je ressens un sentiment mitigé car j’estime qu’on aurait pu marquer plus. Mais après la victoire de la veille en coupe provinciale à Profondeville C (60-67), j’estime qu’on a très bien terminé notre préparation».

Mosa (+5) 38 – Genappe 83

16-22, 12-17, 6-20, 4-24

MOSA JAMBES: Cavillot 0, Collart (1), J. Dupuis 3 (1), D’Haens 8, Jacobs 2, Lecocq 0, Martin 0, Rectem 0, Smal 0, Valle Sane 6, Philippe-Rodriguez 9.

Pour les Jambois le match de coupe provinciale de la veille à Fraire (67-78) a laissé des traces surtout lors de la seconde période. «Il faut souligner, confie le capitaine Jérôme Lecocq que notre adversaire nous était largement supérieur de par son physique. Je dirai une formation qui va jouer le Top en R2».

Malgré la défaite les Jambois se montrés concentrés en première période. Ce qui ne fut plus le cas après la pause. Mais, là, la fraîcheur physique a plaidé en faveur des Brabançons. Lors du dernier quart la tâche devenait de plus en plus lourde pour les Namurois qui ne savaient plus où donner de la tête suite au jeu de contre-attaque développé par Genappe. «De ce week-end, conclut Jérôme Lecocq, on retiendra en premier lieu notre qualification en coupe provinciale».