BELGIQUE

Hélicoptère pris en otage: 4 suspects interpellés

Hélicoptère pris en otage: 4 suspects interpellés

(Photo prétexte) Reporters/DPA

Quatre personnes ont été interpellées dans le cadre de l’enquête sur le détournement d’un hélicoptère vendredi, a indiqué dimanche matin le parquet d’Anvers.

La police judiciaire fédérale d’Anvers a appréhendé samedi soir quatre suspects dans le cadre de l’enquête sur le détournement d’un hélicoptère à l’aéroport de Deurne ainsi que sur une tentative d’évasion de prison. Un juge d’instruction décidera s’il les place sous mandat d’arrêt dans le courant de la journée, a indiqué dimanche le parquet d’Anvers.

Les trois suspects avaient un rendez-vous vendredi à 14h30 pour participer à un vol en hélicoptère au-dessus de Bruxelles. Lorsque l’engin survolait le Palais de Justice, les passagers ont sorti des armes à feu. La pilote, âgée de 36 ans, a été menacée et forcée de voler vers le quartier des femmes de la prison de Berkendael à Forest. Celle-ci a toutefois refusé de s’exécuter et une bagarre a eu lieu dans l’hélicoptère.

L’appareil a survolé la prison pendant un moment mais n’a pu y atterrir. L’hélicoptère s’est ensuite dirigé vers Hélécine, en Brabant wallon. Le trio s’est alors enfui.

La pilote s’est pour sa part envolée vers l’aéroport de Melsbroek, sous la direction du soutien aérien de la police fédérale. À son arrivée, elle a été prise en charge par le service d’aide aux victimes.

Aucun détenu ne manquait à l’appel à l’intérieur des prisons.

Une percée dans l’enquête a eu lieu samedi soir. «Le principal suspect, un homme de 24 ans originaire de Tongres, a été interpellé près de Bruxelles avec l’aide des unités spéciales de la police fédérale. Il était en compagnie de son père adoptif de 50 ans. Peu de temps après, ses deux complices ont également été privés de leur liberté au Limbourg. Il s’agit d’un homme de 18 ans originaire de Bilzen et d’un homme de 22 ans de Lanaken», a indiqué le porte-parole du parquet, Kristof Aerts.

Les quatre suspects comparaîtront dans la journée de dimanche devant un juge d’instruction d’Anvers pour vol avec violence en bande avec l’utilisation d’arme, participation à une organisation criminelle, séquestration et tentative d’évasion. Il décidera de les placer ou non sous mandat d’arrêt.