MONDE

France: agressé à la machette devant un commissariat de Sarcelles

France: agressé à la machette devant un commissariat de Sarcelles

Plus tôt dans la journée, une attaque au hachoir a fait deux blessés ce vendredi à Paris devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, en plein procès de l’attentat meurtrier qui avait visé l’hebdomadaire satirique en janvier 2015. Photo News

Violente agression hier soir à Sarcelles, en France: la victime était venue déposer plainte peu avant 22het attendait devant le commissariat qu’un agent lui ouvre les grilles lorsqu’un «homme drapé d’une couverture sur les épaules lui a porté des coups avec une petite machette».

Un homme âgé de 27 ans a été grièvement blessé ce vendredi soir devant le commissariat de Sarcelles (Val-d’Oise, Île-de-France) à coup de machette par un individu qui a pris la fuite, a-t-on appris de sources proches de l’enquête.

La victime était venue déposer plainte peu avant 22H00 et attendait devant le commissariat qu’un agent lui ouvre les grilles lorsqu’un «homme drapé d’une couverture sur les épaules lui a porté des coups avec une petite machette», a indiqué une source proche de l’enquête.

Son pronostic vital est réservé

L’homme, touché à la carotide, a été évacué vers le centre hospitalier Lariboisière à Paris et «son pronostic vital est réservé», selon une source proche.

«On ne sait pas si c’était la victime qui était ciblée ou bien si c’est un règlement de comptes à la machette comme il peut y en avoir dans certaines communautés étrangères, ou bien un effet de mimétisme avec les événements (NDLR: plus tôt dans la journée devant les anciens locaux de Charlie Hebdo). Nous avons plusieurs interrogations», précise cette source.

Lors de sa fuite, l’auteur des faits a perdu sa casquette et sa couverture. La police judiciaire de Versailles a été saisie de l’affaire.

Plus tôt dans la journée, une attaque au hachoir a fait deux blessés ce vendredi à Paris devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, en plein procès de l’attentat meurtrier qui avait visé l’hebdomadaire satirique en janvier 2015.