Elles servent à moduler l'espace selon votre activité, elles peuvent notamment séparer une grande pièce en deux pour créer une atmosphère plus intime. Il en existe de différentes natures : la cloison amovible, la cloison japonaise, la cloison coulissante ou le claustra. Une cloison amovible ne nécessite pas de grands travaux d’aménagement, elle peut en outre être insérée dans toutes les pièces de la maison.

La cloison japonaise d'inspiration asiatique est idéale pour séparer des pièces afin de créer une atmosphère zen et relaxante. Elle peut être utilisée comme un simple paravent, posé sur le sol, et sert à délimiter des espaces plus petits dans une grande pièce. Les panneaux japonais conviennent parfaitement à des intérieurs contemporains. Ils peuvent remplacer des portes avec l’avantage de laisser l'espace ouvert quand vous le souhaitez. Votre pièce peut donc être délimitée en espaces plus petits ou plus grands selon les besoins du moment. Une cloison japonaise se monte également sur des rails en acier pour devenir coulissante. Dans ce cas, il faut prêter une attention particulière à l’endroit où vous fixerez les rails, car ceux-ci ne sont pas amovibles. Dans un magasin de décoration vous trouverez des panneaux japonais dans toutes les tailles, vous pouvez même les faire fabriquer sur mesure. Quant à la décoration des panneaux, vous n'aurez que l'embarras du choix : voiles, imprimés, tissu occultant ou tamisant, jacquard, bois ... opaques ou translucides, en fonction du degré de luminosité désiré. Une claustra est en architecture une paroi ajourée, elle s'utilise depuis l'Antiquité pour fermer des espaces intérieurs tout en laissant passer la lumière. La paroi ajourée est composée de motifs géométriques répétitifs et laisse libre-cours à votre imagination en utilisant divers matériaux tels que le bois, le cannage, le raphia ou le bambou pour ne citer que les principaux. Dans un magasin de décoration vous pouvez les faire fabriquer sur mesure.

L’isolation acoustique grâce à une cloison

Dans un appartement ou une maison, l’adjonction d’une cloison avec une fonction acoustique s’avère parfois nécessaire pour diminuer le bruit causé par les voisins ou pour créer une pièce dédiée à la musique ou à un home-cinéma. Deux cas de figures se présentent, soit la séparation existe déjà et une contre-cloison est adossée pour diminuer les nuisances sonores, soit la séparation n’existe pas et dans ce cas une nouvelle cloison sera créée en prêtant une attention particulière aux caractéristiques techniques des matériaux utilisés. Pour améliorer l'isolation acoustique d'un mur massif , on peut y adjoindre une contre-cloison. Celle-ci est composée d’une structure légère à base de plaques de plâtre et convient particulièrement améliorer l'isolation aux bruits aériens entre plusieurs locaux. Quand une nouvelle cloison doit être créée, souvent le choix se porte sur une cloison séparative légère composée d’une structure métallique sur laquelle seront vissées des plaques de plâtre. Entre celle-ci, une couche isolante sera insérée, de la laine de verre par exemple. Une cloison acoustique se monte selon le principe masse-ressort-masse, la performance acoustique s’améliore en fonction de la capacité d’absorption du ressort, de sa souplesse et de son élasticité. Le panolène acoustique roulé ou PAR convient à cet usage, il s’agit d’un isolant acoustique très performant renforcé d’une toile de verre sur une face.

Déposer une cloison avec prudence

Dans le cadre d'une rénovation, il arrive fréquemment qu'il faille déposer, autrement dit détruire une cloison. Il s'agit d'une opération qui n'est pas sans risque dans la mesure où les cloisons ont parfois aussi une fonction porteuse. En effet, une cloison non-porteuse au moment de sa construction aurait pu devenir indispensable au soutien du plafond avec le temps et le travail du sol. Il y a donc lieu de s’en assurer avant de la détruire, vous pouvez également poser des étais avant de vous lancer. Une fois la cloison abattue, retirez-les avec prudence. Une cloison ancienne pourrait également contenir des tuyaux de gaz, du câblage électrique ou des canalisations d'eau. Pour éviter toute catastrophe un détecteur de métaux doit être utilisé ou un appareil spécialement dédié à cette tâche. La prudence impose de couper l'électricité, le gaz et l’eau. Concernant l’eau, il est préférable de vider le circuit avant de procéder au dépôt de la cloison.

Habitat : articles proposés par la régie