BRABANT WALLON

Que faire ce week-end en Brabant wallon ?

Que faire ce week-end en Brabant wallon ?

L’«ardoise» permet de découvrir l’abbaye du XIIe siècle en réalité augmentée. ÉdA – 302041638695

Les activités sont nombreuses au programme de ce week-end en Brabant wallon. Ça commence dès ce vendredi soir, à Villers-la-Ville.

Culture et jeux à l’abbaye de Villers

Des activités diverses dans le cadre de la Semaine intergénérationnelle, une journée spéciale «Hildegarde de Bingen», le jeu d’exploration Perpalnor, ça va bouger dans les ruines durant tout le week-end.

 

1.Activités intergénérationnelles (du 25/09 au 1/10).

 

À l’occasion de la Semaine intergénérationnelle, l’abbaye propose plusieurs activités à vivre en famille. L’occasion les pour grands-parents et leurs petits-enfants de se retrouver et de participer à des activités ludiques.

L’Ardoise. Cet outil multimédia, qui permet de découvrir l’abbaye au XIIe siècle en réalité augmentée, de façon ludique et interactive, est mis gratuitement à la disposition des grands-parents accompagnés de leurs petits-enfants. Tous les jours de la semaine du 25/9 au 1/10, de 10 h à 18 h.

Le Jeu du cloître. Succès de l’été à l’abbaye, ce jeu au cours duquel il faut relever en équipe 15 défis d’observation et de réflexion pour découvrir le trésor des moines, donne l’occasion aux grands-parents et aux petits-enfants de se retrouver dans une ambiance détendue et solidaire. Vendredi 25/9, de 17 h à 19 h.

Les jeux anciens. Venez découvrir et jouer aux jeux de nos ancêtres! Toutes Tables, L’Alquerque ou encore le Jeu du Renard et des Poules, les jeux de société anciens n’auront plus de secrets pour les participants, jeunes et moins jeunes. Mercredi 30/9, de 14 h à 16 h.

Réservations en ligne indispensable: http://villers.be/fr/semaine-intergeneration.

 

2.Journée spéciale «Hildegarde de Bingen» (26/9, de 13 h 30 à 19 h)

 

L’abbaye de Villers met à l’honneur Hildegarde de Bingen, une religieuse hors norme. 13 h 30: conférence d’Anne Burette, historienne, qui retracera sa vie, son œuvre et ses liens avec l’abbaye de Villers. À une époque, le XIIe siècle, où la femme n’avait pas voix au chapitre, celle d’Hildegarde de Bingen a résonné dans toute la chrétienté. À la fois abbesse, biographe, écrivaine, scientifique, compositrice et prophétesse engagée dans les combats de son temps, Hildegarde suscite toujours l’intérêt et l’admiration plus de 800 ans après sa disparition. La religieuse a été canonisée en 2012 par le pape Benoît XVI. 14 h: «L’alimentation de la joie», conférence d’Yves Vanopdenbosch, herboriste, naturopathe et phytothérapeute. 15 h: «L’univers des cristaux, entre terre et ciel, entre sciences et symboles», conférence de Chloé Sarasola, gemmologue et diamantaire. 16 h: «Les bienfaits des Sons», conférence de Laure Stehlin, flûtiste, chanteuse, auteure-compositrice et accompagnante en sons de guérison.18 h: concert de Marie Fripiat, chanteuse-conteuse.

Les 4 conférences + concert: 20€. Concert seul: 12€. www.villers.be, info@villers.be

 

3.Perpalnor (samedi 26/9 et dimanche 27/9)

 

Il s’agit d’un jeu d’exploration à vivre en famille ou entre amis pour découvrir des lieux inédits au cœur de l’abbaye. Pour ceux et celles qui n’ont pas eu l’occasion de participer à l’événement Perpalnor qui a remporté un vif succès en 2019, l’abbaye réitère son jeu d’exploration dans le respect des mesures sanitaires.

Le décor est planté et le défi est lancé: carte en main, les participants explorent le site de l’abbaye de façon ludique et surtout surprenante. Leur esprit logique et leur capacité d’observation sont mis à l’épreuve. Le principe est de faire découvrir des espaces méconnus ou habituellement inaccessibles au public, comme le vignoble, les souterrains ou la houblonnière… Une animation de tir à l’arc est également au programme. À cette occasion, la tyrolienne de l’abbaye sera accessible au public.

Participation (places limitées) uniquement sur réservations en ligne: www.villers.be.

Ramillies: ils seront 28 au parcours d’artistes de ce week-end

Ils seront 28 à exposer leurs œuvres ce week-end, sur 17 sites qui accueilleront le public dans le respect des règles sanitaires.

Que faire ce week-end en Brabant wallon ?
Jean-Pol Daussain pratique la sculpture sur bois. Il expose chez Claudine Bourgeois-Materne, rue du Soldat Fernand Charles, 11 à Autre-Église ÉdA
Durant deux jours, ce samedi 26 et ce dimanche 27 septembre, de 10 h à 19 h, Ramillies accueillera près d’une trentaine d’artistes qui proposeront de découvrir leurs œuvres. Le parcours d’artistes, c’est une activité qui a lieu tous les deux ans. Comme pour tous les événements de ce type, l’incertitude de l’organisation planait depuis le mois de mars. Les artistes, avec le soutien de l’échevine de la Culture, Mariève Bertrand, ont gardé espoir et ont tout mis en place pour que ce rendez-vous puisse avoir lieu, en restant attentifs au respect des consignes sanitaires qui évoluent régulièrement.

Le point de départ et l’accueil se feront à l’ancienne gare de Ramillies, place de la Gare. Les créations des 28 artistes seront réparties sur 17 lieux à travers la commune.

Hôte d’un week-end pour la troisième fois, Sabine Van Boeckel ne raterait cela pour rien au monde: «La première fois que j’ai ouvert la porte de mon habitation, c’était quand je me suis installée à Ramillies. La deuxième fois, j’ai d’abord proposé aux “anciens”. Certains préféraient changer de lieu. D’autres sont revenus. Et j’en ai rencontré de nouveaux ou invité des amis artistes. Cette année, je continue de la même manière parce que je vois des gens, parce que cela donne de la vie au village. C’est un beau week-end.»

Le parcours d’artistes, c’est aussi une belle opportunité pour se balader à vélo dans les différents villages de la commune. À cette occasion, une dizaine de vélos électriques seront également mis à disposition des visiteurs.

Ces vélos peuvent être réservés par téléphone au 081 43 23 40 auprès de Madame Robin.

Pour toute information complémentaire: http://www.ramillies.be/.

Marco Taillebuis (Baladins du Miroir) s’offre un atelier-galerie à Autre-Église

Marco Taillebuis va concrétiser un vieux rêve: avoir son propre atelier de peinture. Vernissage le 26 septembre.

Marco Taillebuis, entré aux Baladins du Miroir en 1980, est-il en train de virer sa cuti? Il est en train de bâtir l’atelier de ses rêves, lui qui n’avait connu jusque-là que la peinture en brouette, laquelle consistait à transbahuter ses toiles et ses pinceaux dans la nature avant de se mettre au travail en manipulant ses tubes de couleurs. Comment en est-il venu, la soixantaine passée, à se réinventer un itinéraire artistique? «Ma famille et moi nous sommes installés à Autre-Église il y a dix ans, commence-t-il. Derrière la maison, il y avait une prairie et, au milieu de celle-ci, trois pylônes anciens, vestiges d’un hangar à tracteurs. C’est en les observant que je me suis dit que je ne franchirais pas la septantaine sans posséder un véritable atelier de peintre.»

Que faire ce week-end en Brabant wallon ?
Marco Taillebuis entre peinture et aménagement de son atelier. «Tout sera prêt le 26 septembre», assure-t-il.. ÉdA
Le confinement et le coup de pouce financier d’un ami ont précipité le comédien, funambule et metteur en scène (chez les Baladins), saxophoniste à ses heures, dans les bras de la peinture. «Ce n’est pas venu du jour au lendemain, sourit-il. Je peins depuis 1995, mais sans atelier. Alors, ces cinq derniers mois et notamment durant le confinement, à plein-temps, j’ai bossé.»

Avec la satisfaction de pouvoir accrocher ses œuvres de grand format en hauteur, puis de peaufiner son atelier. «C’est la dernière ligne droite. L’électricité est installée. Je termine la décoration intérieure pour passer à la déco extérieure ensuite. Tout sera prêt le 26 septembre.» Il ouvrira alors son atelier en exposant une dizaine de toiles. «Je suis pour le moment dans une dynamique abstraite, mêlée d’éléments figuratifs sous-jacents. Ce sont des huiles avec des ajouts de pigments. Chacun y voit ses propres projections.»

Ouverture de l’atelier-galerie le samedi 26/9. Adresse: rue des Bois des Cuves, 9, à Autre-Église. Marco Taillebuis exposera aussi (avec son ami entrepreneur designer Jean-Philippe Declercq) au parcours d’artistes de Ramillies ces 26 et 27/9. www.marcotaillebuis.com.

Chaumont-Gistoux: «Place aux artistes», clap troisième

Des spectacles pour tous les âges ce dimanche à la salle de l’Amitié. Les artistes locaux sont à l’honneur.

La Commune de Chaumont-Gistoux propose ce dimanche 27 septembre le troisième et dernier volet de l’opération «Place aux artistes». «Le jour n’a pas été choisi au hasard. Ce dimanche, c’est la fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles et des francophones de Belgique. Et celle aussi d’un renouveau culturel à Chaumont-Gistoux», annonce Virginie Stevens.

Cette fois, c’est l’esplanade de la salle de l’Amitié, à Dion-Valmont, qui sera investie, un site convivial et intimiste. Les spectacles sont prévus en plein air. Un repli dans la salle sera possible si le ciel devait se montrer capricieux.

Que faire ce week-end en Brabant wallon ?
Corinne Pire qui habite Chaumont-Gistoux clôturera l’opération «Place aux artistes» ÉdA
Au programme, des spectacles pour tous les âges et des tarifs démocratiques: 10 h, P’tites histoires, comptines et jeux de doigts (0-4 ans); 11 h, Envol au pays des histoires (4-10 ans); 14 h 30, Machin Machine (dès 12 ans).

À 16 h 30, La Goutte de miel (dès 10 ans) de la conteuse Corinne Pire (Chaumont-Gistoux) clôturera l’opération. Dans une démarche d’exploration artistique de la tradition orale et de la mémoire collective, Corinne Pire raconte entre rire et émotion, avec un grain de folie et toujours beaucoup de tendresse. Ses histoires se tissent entre universel et singulier, faisant écho aux questions humaines portées par le conte populaire. Les contes, ce n’est pas que pour les enfants bien au contraire…

«Avec l’opération “Place aux artistes”, j’ai tenté de répondre à certains objectifs de la déclaration de politique communale, signale Virginie Stevens. Tout au long de ces sept dates, on a essayé de mettre la culture au centre de la vie communale, de redonner un peu d’insouciance aux enfants, le sourire aux parents, de les divertir en toute sécurité vu le contexte Covid. L’opération a permis d’offrir une culture qui fait du bien, une culture qui fait du lien! En effet, 80% des spectateurs étaient de Chaumont-Gistoux. Nombreux d’entre eux nous ont fait part de leur ressenti positif, parlant d’un nouveau souffle culturel, espérant que cela allait continuer. La volonté du collège est effectivement de rendre la culture plus accessible aux jeunes générations, notamment aux enfants. Le collège souhaite aussi sensibiliser les habitants à l’art et les plus petits, à la lecture, mais aussi valoriser les talents locaux.»

 

 

Le reste de l’agenda en Brabant wallon

 

Hélécine: Les fouilles archéologiques récentes des fondations de l’abbaye d’Opheylissem

La coupole du château est un élément bien familier à tous dans le paysage hélécinois. Cependant, même si ce monument semble avoir toujours été là, sa construction ne remonte qu’à quelques décennies à peine. C’est sous les fondations que le site révèle ses secrets aux archéologues… Sous le château sommeillent en effet les vestiges de l’abbaye d’Opheylissem, fondée au XIIe siècle par l’Ordre des Prémontrés. Disparue? Oui, mais pas complètement, en tout cas pas pour les archéologues qui y ont mené des fouilles et qui vont partager avec vous leurs découvertes, par l’intermédiaire de l’archéologue Véronique Moulaert, responsable des opérations. Le MiaBW vous propose ensuite de prolonger votre voyage dans l’archéologie avec une visite guidée de l’exposition temporaire «Les métiers de l’archéologie» sous forme de promenade dans le parc du château d’Hélécine. Tout cela se déroule ce dimanche 27 septembre.

Château d’Hélécine, rue Armand Dewolf, 2, à Hélécine, 019 51 96 82. 8€/personne (conférence seule), 9€ (conférence + promenade guidée) www.miabw.com

Ramillies: Cueillette de pommes dans un verger

Samedi et dimanche (de 10 h à 16 h), vous pouvez aller cueillir vos pommes dans un verger bio où l’on retrouve les variétés suivantes: Jonagold, Elstar, Pirouette, Boskoop et Novajo. Seront également mis en vente à cette occasion des jus de pommes, jus de pommes poires bio, pommes de terre en vrac.

Ferme Jadoul, verger bio, rue de Folx-les-Caves, 16, à Autre-Église. 0496 40 56 28. 1€ le kilo cueilli, prix dégressif en fonction de la quantité.

Ottignies-LLN: Ô Bois des Rêves

Le festival familial proche de la nature est de retour en version allégée et en forme poétique. Samedi 26 et dimanche 27 septembre, de 14 h à 18 h. Pour cette seconde édition, et compte tenu des circonstances exceptionnelles, pas de “grands spectacles”, mais sera privilégié ce qui fait le sel du festival: les animations et les installations joyeuses, artistiques et participatives, dans un domaine de rêve.

Gratuit, www.oboisdesreves.be

Court-Saint-Étienne: Apéro musical

Se poser le temps d’un après-midi dans un cadre champêtre et découvrir des talents artistiques du Brabant wallon, c’est le projet de l’Apéro musical. Le Triangle vous donne rendez-vous le 27 septembre à 16 h pour ce 5e Apéro musical, à Limauges avec le groupe folk Contretemps et Marées.

Le Triangle ASBL, rue de Limauges, 5, à Court-Saint-Étienne, 0472 93 19 63, www.letriangle.be

Chastre: Bourse bd de Blanmont

La Bourse BD de Blanmont, ce dimanche de 10 h à 17 h, c’est une douzaine d’exposants, professionnels de la BD, qui proposent des milliers de BD neuves et d’occasion à petits prix mais aussi, pour les collectionneurs, des éditions originales, des objets de collection et des albums dédicacés uniques. C’est aussi un bar à bières spéciales de la région dans une ambiance musicale et conviviale. C’est encore une tombola dédiée à la BD, où tous les tickets sont gagnants. En outre, coin lecture cocooning pour les plus jeunes afin qu’ils puissent profiter tout de suite de leurs trouvailles et que leurs parents puissent continuer de chiner en toute quiétude.

École communale de Blanmont, rue des Combattants, 20. 0478 31 09 61. Entrée: 1€ pour les + de 12 ans. http://www.facebook.com/BourseBddeBlanmont

Waterloo: le Centre culturel en fête

Journée festive ouverte à tous, ce dimanche: 11 h, projection du film d’animation «Fritzi» (dès 7 ans) de R. Kukula et M. Bruhn (aux Cinés Wellington, projection gratuite dans le cadre de la fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles, en partenariat avec la Quadrature du Cercle); 14 h 30, ouverture des portes et de la billetterie, expo «Le mur et la peur» de Gaël Turine, ateliers intergénérationnels (BD, dessin, impro, théâtre); 16 h 30, concert de Major Set.

Inscription obligatoire. Espace Bernier, centre culturel de Waterloo. Gratuit. www.centre-culturel-waterloo.be

Rebecq: Marche adeps

Parcours de 5, 10, 15 et 20 km (avec un 5 km accessible aux PMR et poussettes). Au profit des enfants de l’école communale. C’est ce dimanche 27. Bar et petite restauration. École communale de Rebecq, rue du Montgras, 35, à Rebecq-Rognon. 0479 95 28 82.

Tubize: Flânerie gourmande dans les vignes

Le Domaine W ouvre ses portes vendredi, samedi et dimanche avec un parcours balisé de 2 km. L’idée: vous faire découvrir grâce à une dizaine de points d’intérêt, les coulisses de la fabrication d’un vin 100% belge et 100% bio.

Domaine W, rue de Quenestine, 2, à Saintes. 0483 35 54 71. Réservation obligatoire. Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans, 5€ (enfants à partir de 6 ans), 15€ (adultes). ww.domaine-w.be