LUX FASHION WEEK

Bastien Sebillot: Une renommée grandissante

Bastien Sebillot, originaire de Virton, est un autodidacte.

Après avoir tenté une école de mode à 19 ans à Bruxelles, il quitte tout pour devenir acteur. «Je ne suis resté qu’un mois. J’avais horreur du rythme scolaire et des règles imposées par l’école», explique le styliste. À Paris, il suit les célèbres cours Florent, mais la mode le rattrape.

Bastien Sebillot: Une renommée grandissante
Catwalkpictures – Étienne Tordoir
Il coud lui-même ses costumes de scène. «J’étais de moins en moins à l’aise sur scène et de plus en plus en coulisse. Je préférais coudre», raconte-t-il.

Après deux ans de théâtre, il se tourne définitivement vers sa voie: la mode.

Il trouve des stages sur Paris dans des maisons de couture. Comme chez Jackie Tadeoni où Bastien Sebillot fera de la confection pour comédies musicales. Mais c’est chez François Tamarin, le célèbre artiste corsetier, qu’il se révèle. «C’est là que j’ai vraiment appris l’art de la couture et la rigueur», explique Bastien Sebillot.

Après ces quelques mois de stage, il rentre en Belgique et s’installe comme styliste.

Trouver sa voie

À 25 ans, Bastien Sebillot sort sa première gamme de prêt-à-porter. Les réseaux sociaux le propulsent au-devant de la scène. «Cela a été assez vite», s’étonne le styliste, qui a fondé la Maison Bastien Sebillot.

En quelques années seulement, le Gaumais se fait connaître dans le milieu restreint de la mode belge.

Il présentera sa 7e collection de prêt-à-porter, intitulée «Rendez-vous», durant la Lux Fashion Week.

Le confinement lui a permis d’avoir du recul sur son travail. «J’ai repensé tout ce que j’avais déjà fait avec une nouvelle vision», annonce le styliste.

30 ans, Virton – Instagram: @bastiensebillot