Et la tirette, b…

EdA

Même si vous avez renoncé à l’automobile au profit d’un mode de mobilité douce actuellement très en vogue (surtout par beau temps), vous n’aurez pas été sans remarquer que ceux qui n’ont d’autres choix que d’utiliser leur voiture pour se rendre au boulot sont confrontés à d’importants problèmes de circulation sur les boulevards de Tournai aux heures de pointe.

Et même parfois en dehors de celles-ci, disent les méchantes langues… Une situation principalement provoquée par les ralentissements consécutifs au chantier de réfection de voiries entamé par le SPW à l’avenue de Maire. Il est pourtant une technique relativement facile à mettre en œuvre pour réduire considérablement les bouchons: la tirette. Laquelle, pour rappel, consiste à permettre aux véhicules coincés sur une seconde file de s’insérer dans la première, à raison d’une voiture sur deux. Le principe ne peut fonctionner qu’à une condition: les automobilistes se trouvant dans la file (non bloquée) doivent laisser passer, en alternance, ceux qui sont bloqués sur la bande de droite (ou de gauche). Au lieu de tout faire pour coller au plus près le véhicule qui les précède, comme on le constate trop souvent ici à Tournai, non di…