article abonné offert

COMMENTAIRE

Courage, arrêtons là

Courage, arrêtons là

EdA

Dans certains pays du monde, on appellerait ça un coup d’État. Seize mois après les élections fédérales, les ministres actuellement au pouvoir, dotés (à certains moments) de pouvoirs spéciaux, dirigent notre pays au sein d’un gouvernement dont le périmètre se limite à peu près à la lutte contre le coronavirus.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 30 des 119 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?