BRUXELLES

Ville de Bruxelles: feu vert au plan de relance économique post-Covid

Ville de Bruxelles: feu vert au plan de relance économique post-Covid

Maingain et Close ont présenté ce plan en juillet. Il a désormais l’accord du Conseil communal. ÉdA – Julien RENSONNET

Le conseil communal de la Ville de Bruxelles a donné son feu vert au plan de relance économique élaboré par le collège sous la houlette de l’échevin du commerce Fabian Maingain.

Le conseil communal de la Ville de Bruxelles a donné lundi soir son feu vert au plan de relance économique élaboré au cours de l’été par le collège sous la houlette de l’échevin du commerce Fabian Maingain (DéFI).

Selon l’échevin, au total, pour l’ensemble des phases de confinement, de déconfinement et de relance, la Ville de Bruxelles a mobilisé plus de 14 millions d’euros pour soutenir l’économie bruxelloise et ses commerces. À ce jour, la Ville de Bruxelles est la seule commune bruxelloise à s’être dotée d’un plan de relance économique en plus d’un plan de soutien aux trésoreries des commerces.

Le plan est guidé, comme depuis le début de la pandémie, par une stratégie en trois axes: information et communication; soutien à la trésorerie des commerçants; et soutien à l’activité économique.

Jusqu’à présent il y a eu des suppressions ou réductions de redevances (e.a. suppression de celle pour les marchés, kiosques, et les marchands ambulants; diminution de moitié de la redevance terrasse); la mise sur pied d’un numéro vert et de campagnes d’infos pour les commerçants; le lancement de campagnes de soutien au commerce local et d’e-formations pour digitaliser les activités économiques; la suspension de loyers commerciaux dans les bâtiments de la Régie communale; la distribution de masques et de kits de redémarrage; une autorisation d’extension de terrasses; un encadrement des marchés;…

Terrasses, promo, chèques…

Le plan de relance comprend des mesures déjà entrées en vigueur durant l’été, parmi lesquelles la prolongation des extensions de terrasses pour les établissements horeca, et une série d’animations dans les artères commerçantes.

Il est aussi annonciateur de nouvelles campagnes de promotion des commerçants, de campagnes de relance de la P Card (facilitation d’accès aux parkings) ainsi que des campagnes de mobilité et d’accessibilité des quartiers commerçants.

Le plan de relance prévoit aussi la mise sur pied de chèques de consommation locale à destination des clients mais aussi des travailleurs de la Ville pour un budget total d’1 million d’euro. Ces chèques prendront la forme de bons d’achats à hauteur de 20% du montant de l’achat.

Des événements

Pour soutenir l’organisation d’événements, la Ville a lancé par ailleurs, lundi, un appel à projets de 500.000 euros de relance économique à destination des commerçants et de leurs associations, pour financer et leur permettre de mener des activités et actions afin de faire revenir leur clientèle.

Outre la prolongation des extensions de terrasses jusqu’au 31 décembre, la Ville souhaite continuer à reprogrammer sa vie culturelle. Elle vise un retour à 100% de capacité d’ici novembre et l’organisation des Plaisirs d’Hiver.