PRO LEAGUE

Anderlecht s’impose à Waasland-Beveren, ce qu’il faut retenir du match

Anderlecht s’impose à Waasland-Beveren, ce qu’il faut retenir du match

Photo News

Face à un Waasland-Beveren faiblard, Anderlecht n’a pas fait dans la dentelle en gagnant 2-4. Une victoire qui ramène les Mauves sur le podium en attendant les matches du Standard et de Bruges. Les soucis défensifs anderlechtois sont toutefois loin d’être réglés.

La balade d’Anderlecht

La pire défense de Pro League n’a pas mis longtemps à honorer son titre. À la deuxième minute, Trebel laissé complètement seul dans le rectangle, n’a nullement été gêné au moment de frapper. Son envoi filait dans la lucarne de Jackers et le Français ouvrait (déjà) le bal. Une sanction prématurée qui n’a pas réveillé les Waaslandiens. Les opportunités ont été nombreuses dans le premier quart d’heure et quand ce n’était pas Tau ou Doku, c’était Nmecha qui provoquait le danger dans le rectangle des visités.

Les hommes de Nicky Haye étaient absents et la cascade d’avertissement allait se payer. Un peu avant la 20e, Doku arrivait comme une flèche pour reprendre en un temps un ballon repoussé par Jackers après une occasion de Nmecha. Une frappe enroulée qui passait au-dessus de tout le monde pour finir dans le but. 2-0 après 18 minutes de jeu, le break était fait et le match retombait logiquement en intensité.

Waasland allait tout de même se procurer une occasion. Bizimana récupérait le cuir après une perte de balle de Trebel et lançait bien Heymans sur la droite. Mais son envoi était stoppé par Van Crombrugge. Peu avant le repos, Nmecha tombait pour la deuxième fois dans le rectangle. Une première à la 13e qui s’était soldée par une carte jaune pour simulation, après intervention du VAR, et cette deuxième fois à la 45e. Monsieur Visser montrait le point de penalty, mais le buteur allemand plaçait le ballon juste à côté des cages de Jackers.

Au retour du vestiaire, Waasland semblait revigoré. Une impression éphémère puisque Verschaeren allait faire taire le Freethiel en marquant le troisième but des Mauves grâce à une jolie frappe. À l’heure de jeu, Nmecha se retrouvait à nouveau les quatre fers en l’air dans la surface adverse. Pénalty bel et bien transformé cette fois-ci. De quoi éviter de raviver des mauvais souvenirs chez les fans bruxellois.

On pensait alors le match d’Anderlecht plié et digne d’une copie parfaite. Mais de nouvelles erreurs de communication amenaient Waasland à marquer deux buts dans la dernière demi-heure (Sula 64e et Heymans 88e). Une fébrilité défensive qui colle à la peau des hommes de Kompany et qui ne manquera de crisper les esprits

Une attaque plus tranchante, mais qui doit encore devenir plus efficace

Anderlecht s’impose à Waasland-Beveren, ce qu’il faut retenir du match
Nmecha après son but sur pénalty. BELGA
Que tirer comme enseignement après une telle rencontre? D’abord que le secteur offensif d’Anderlecht se porte bien, et ce, malgré la faible opposition. Entre Nmecha, qui impressionne de semaine en semaine, avec son physique de déménageur paradoxalement couplé à une agilité féline, Veschaeren buteur, ou encore Tau toujours aussi remuant et disponible. Sans oublier Doku qui inscrit son deuxième but de la saison (et donne deux assits) pour Anderlecht et continue de prendre une autre dimension à chaque match. Plus confiant, et surtout, plus tranchant et efficace. Justement ce qu’on pouvait lui reprocher jusqu’à maintenant. Anderlecht s’est montré séduisant et a proposé, par moments, de très belles séquences de jeu.

Mais tout n’est pas rose pour autant. Les Anderlechtois ont loupé quelques belles opportunités ainsi qu’un pénalty. À l’image d’un Nmecha, plein de bonnes intentions, mais souvent poussif et obsédé par le but. Cela n’a pas eu de conséquences contre un Waasland-Beveren assez faible, mais il faudra faire mieux face à un adversaire plus coriace.

Le secteur offensif, avec 4 buts et 4 buteurs différents, donne tout de même satisfaction. C’est d’ailleurs la première fois qu’Anderlecht marquait 4 buts depuis le dernier match avant l’interruption forcée en mars (7-0 contre Zulte Waregem).

Pas de deuxième clean-sheet, la défense toujours pas irréprochable

Anderlecht s’impose à Waasland-Beveren, ce qu’il faut retenir du match
Delcroix était titulaire pour la première fois de la saison. Photo News
Après 4 premiers matches avec au moins un but encaissé à chaque fois, Anderlecht aurait aussi pu se targuer de revenir de Waasland sans encaisser de but. Malheureusement pour la paire centrale inédite Vranjes-Delcroix, ce ne sera pas pour cette fois. Le manque de communication entre Vranjes et Van Crombrugge amène le premier but et les errances en fin de match ont ramené toute l’équipe à la réalité.

Match un peu plus rassurant pour la première de Delcroix cette saison, qui n’a, certes, pas eu grand-chose à faire, mais qui s’est montré à la hauteur dans ses interventions.

WAASLAND-BEVEREN 2-4 ANDERLECHT

Arbitre : M. Lawrence Visser

Buts : Trebel (0-1, 3e), Doku (0-2, 18e), Verschaeren (3-0, 55e), Nmecha (4-0, 60e sur pen.), Sula (1-4, 64e), Heymans (2-4, 88e)

Cartes jaunes: Nmecha (14e), Khammas (45e), Bertone (57e), Jackers (59e), Wuytens (71e)

WAASLAND-BEVEREN : Jackers, Schrijvers, Khammas, Vukotic, Schoonbaert, Heymans, Bizimana (65e Wuytens), Bertone (78e Verreth), Alabanese (46e Sula), Efford, Aboubakary.

ANDERLECHT : Van Crombrugge, Vranjes, Murillo, Delcroix, Mykhaylichenko, Sambi Lokonga, Trebel (64e Bundu), Verschaeren, Nmecha (79e Dimata), Tau, Doku (85e Amuzu).

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 FC Bruges 9 6 2 1 22/6 19
2 Charleroi 9 6 2 1 15/7 19
3 Beerschot 9 6 3 0 22/20 18
4 Standard 9 5 1 3 13/7 18
5 Antwerp 9 5 2 2 18/12 17
6 Cercle Bruges 9 5 4 0 16/12 15
7 OH Louvain 9 4 2 3 15/14 15
8 Courtrai 9 4 3 2 11/10 14
9 Anderlecht 9 3 1 5 17/14 14
10 KRC Genk 9 3 2 4 14/14 13
11 Ostende 8 3 2 3 12/8 12
12 Eupen 9 2 2 5 10/12 11
13 La Gantoise 9 3 6 0 14/16 9
14 FC Malines 9 2 6 1 10/16 7
15 Zulte-Waregem 9 2 6 1 11/21 7
16 St-Trond 9 1 5 3 9/19 6
17 Waasland-B. 8 1 6 1 12/22 4
18 Mouscron 9 0 6 3 3/14 3