article abonné offert

CHARLEROI

VIDÉO & PHOTOS | Au Tir de Marcinelle, du street art pour promouvoir la mémoire locale

Sensibiliser les jeunes à l’histoire d’un site utilisé par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale comme théâtre d’exécution sommaire, mais le faire au travers d’un véritable travail de création par d’autres jeunes: tel est le pari, réussi, de Hainaut Mémoire et du service Jeunesse de la Ville de Charleroi au Tir de Marcinelle. Découverte.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 28 des 677 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?