HUY

Le port du masque est bien toujours obligatoire

Le port du masque est bien toujours obligatoire

La décision d’obliger le port du masque relève du bourgmestre seul. Heymans

Si, le port du masque est bien toujours obligatoire au centre-ville de Huy. La décision ne devait pas être avalisée par le conseil.

Non, la décision du bourgmestre hutois Christophe Collignon sur l’obligation du port du masque en ville n’est pas abrogée. Sur les réseaux sociaux, un Hutois affirme que le conseil communal de lundi soir aurait dû confirmer l’ordonnance de police prise par le bourgmestre concernant le port du masque. Et qu’à défaut, la décision n’avait plus lieu d’être. Sauf que... le port du masque rendu obligatoire au centre-ville ne relève pas d’une ordonnance de police mais bien d’un arrêté du bourgmestre. Ce que confirme le bourgmestre: «il confond la notion d’ordonnance et celle d’arrêté». Celui-ci, l’arrêté de police donc, est de la compétence du bourgmestre et ne doit pas être approuvé par le conseil communal. «Il y a un arrêté royal pris par le gouvernement fédéral qui habilite les bourgmestres à définir les zones à haute concentration commerciale.» A eux de décider où il y a beaucoup de gens et de prendre une décision rendant le port du masque obligatoire ou pas. Les bourgmestres ont donc pris un arrêté de police, propre à leur commune, sur base d’un arrêté royal. Cet arrêté de police relève des pouvoirs du bourgmestre et de lui seul. Et Christophe Collignon d’ajouter: «ce n’est pas par hasard qu’on fait cinq ans de droit» pour devenir avocat... Il le reconnaît cependant: il n’est pas à l’abri d’une erreur. Mais en l’occurrence, l’erreur, ce n’est pas lui qui l’a faite.