JOGGING

Retour sur le 1er jogging post-coronavirus

Retour sur le 1er  jogging post-coronavirus

Enlever son masque et respirer l’air frais, que ça fait du bien! Léva

Un peu plus de six mois après Neupré, Seraing a accueilli 210 joggeurs. Que ça fait du bien!

Dix-sept. Les organisateurs du Challenge condrusien 2020 ont vu dix-sept des vingt manches prévues annulées. Le Covid-19 a fait des dégâts à tous les niveaux et les sportifs dans leur ensemble ont dû prendre leur mal en patience.

Si la course a pied n’a en soi pas été impactée par le virus – on n’a d’ailleurs jamais vu autant de personnes se mettre au jogging que durant le confinement – les joggings du Challenge condrusien, annulé officiellement dès le 10 juin, sont presque tous passés à la trappe. Presque car, samedi dernier, un peu plus de six mois après le coup d’envoi donné à Neupré, les amateurs ont enfin pu regoûter au plaisir d’une course officielle.

Dans le cadre du jogging «Les Drèves de la Vecquée», ils se sont ainsi retrouvés avec un grand sourire sur la ligne de départ, fixée sur la piste d’athlétisme de Seraing. «Ils étaient 210 au total, pointait Michel Mancini, responsable de la section hors stade du club Seraing Athlétisme, organisateur de l’événement. On est très heureux, car on s’attendait à avoir au départ 150 personnes.»

Lancés par vague de dix, les joggeurs et joggeuses avaient le choix entre deux distances: 5,1 et 10, 8 km, parcourus essentiellement à travers le bois de la Vecquée. Sur la petite distance, c’est le Jambois Sébastien Mahia qui s’est imposé en 18 min 29 sec. La première dame, Émilie Albert, terminant à la 8e place de cette même course. Alors que sur la grande distance, c’est Michel Mathot qui s’est montré le plus rapide avec ce temps de 40 min 26 sec. Élise Tahay, première dame, termine quant à elle 16e du général.

Ce retour à la compétition derrière eux, les fans de jogging se réjouissent déjà de remettre le couvert dans dix jours, le 27 septembre pour «L’AP Modave Run».