ANSERŒUL

Une cérémonie en mémoire de Valentin, décédé suite à un accident de moto

Un panneau en hommage à Valentin (22 ans), décédé il y a deux ans, lors d’une balade à moto, sera inauguré dimanche.

Le 20 septembre 2018, une date qui restera, hélas, à jamais gravée dans la mémoire de la famille et des proches de Valentin Vandennieuwembrouck.

Ce jour-là, une balade avec des amis virait au drame à Anserœul, le long de la route Provinciale (N48) en direction de Renaix. Alors qu’il circulait à moto, Valentin, âgé 22 ans, perdit le contrôle de son engin, percutant violemment un pylône en béton. Les services de secours n’avaient rien pu faire pour sauver le Tournaisien, qui succomba à ses blessures en milieu hospitalier. Chauffeur de profession, Valentin Vandennieuwembrouck avait notamment fréquenté l’athénée Bara à Tournai.

Deux ans jour pour jour après cette issue dramatique, une cérémonie commémorative en mémoire de Valentin se tiendra à Anserœul, ce dimanche 20 septembre à 14 heures.

En présence de la famille, l’association «Parents d’enfants victimes de la route» dévoilera un panneau SAVE (Sauvons la vie de nos enfants) là où la vie du jeune homme a basculé. «Ce panneau est porteur d’un double message. Il évoque avant tout le soutien de l’association et de ses membres aux proches de la victime. Son installation revêt également un caractère préventif pour les automobilistes en les incitant à ralentir et à se rappeler qu’à cet endroit, un jeune homme a perdu la vie. Valentin est l’un des nombreux jeunes de 18 à 25 ans tués sur nos routes chaque année. Dans cette tranche d’âge, les accidents de la circulation restent parmi les premières causes de décès,» souligne Alexia Creton, la coordinatrice de la structure «Parents d’enfants victimes de la route».

Depuis sa création en 1994, l’ASBL, qui regroupe aujourd’hui 848 familles, a placé près de quatre cents panneaux SAVE en Belgique. «Reconnue tant des autorités que du grand public, notre association joue un rôle actif dans la sensibilisation et la prévention routière, tout en assurant – via des professionnels de terrain ou des parents ayant eux aussi perdu un enfant dans un accident – un accompagnement des victimes et de leurs familles ».

Si vous désirez vous joindre à la cérémonie en signe de solidarité, ce dimanche, sachez que l’accès se fera par le chemin du Moulin (n°8).