CORONAVIRUS

Coronavirus | Le Nord de la France renforce les mesures face à une accélération «brutale»

Coronavirus | Le Nord de la France renforce les mesures face à une accélération «brutale»

Dans le Nord, le taux d’incidence «s’établit au 10 septembre à 136,1 contre 42,4 au 31 août» et «la situation reste particulièrement marquée dans la Métropole européenne de Lille (MEL)». AFP

Covid-19: la préfecture du Nord de la France, qui comprend notamment la ville de Lille, a annoncé le renforcement des mesures sanitaires pour faire face à «l’accélération brutale» de l’épidémie.

La préfecture du Nord de la France, qui comprend les villes de Lille, Dunkerque ou en encore Valenciennes, a annoncé ce lundi le renforcement des mesures sanitaires pour faire face à «l’accélération brutale» de l’épidémie de Covid-19, dont l’annulation d’événements culturels comme les Journées du Patrimoine.

Prévues le 19 et 20 septembre, les Journées européennes du patrimoine (JEP) sont annulées sur les territoires de la métropole européenne de Lille (MEL), de la Communauté urbaine de Dunkerque (CUD), des communautés d’agglomération de Maubeuge, Cambrai, du Douaisis ou encore de Valenciennes notamment, a indiqué la préfecture dans un communiqué.

La Fête des voisins, prévue vendredi, «est annulée sur l’ensemble du département, s’agissant des événements organisés sur la voie publique», ajoute la préfecture qui invite à «annuler les événements festifs prévus dans les parties communes des immeubles et habitations».

Par ailleurs, l’obligation du port du masque est étendue «dans un périmètre de 50 mètres autour des établissements recevant du public» (salles de spectacles, centres commerciaux, bibliothèques, musées, administrations, lieux de culte…)

La préfecture appelle également à «reporter ou annuler les grands événements rassemblant du public» et «différer les rassemblements privés amicaux ou familiaux».

Dans les Hauts-de-France, le taux d’incidence (nombre de cas confirmés pour 100.000 habitants sur 7 jours glissants) «a triplé depuis le début du mois, atteignant désormais plus de 95 cas pour 100.000 habitants», indique la préfecture.

Dans le Nord, le taux d’incidence «s’établit au 10 septembre à 136,1 contre 42,4 au 31 août». «La situation reste particulièrement marquée dans la Métropole européenne de Lille (MEL), avec un taux d’incidence de 190 au 11 septembre contre 146,4 au 6 septembre», ainsi que «chez les 15-29 ans».