HUY

«Les indépendants touchés par le Covid n’ont pas le réflexe de faire appel au CPAS»

 «Les indépendants touchés par le Covid n’ont pas le réflexe de faire appel au CPAS»

La pandémie touche tout le monde. Mais qui sait que le CPAS peut aussi aider financièrement les indépendants, les étudiants? Heymans

Le CPAS de Huy a reçu une enveloppe de 750.000€ pour aider les Hutois à faire face à la pandémie. Peu l’ont demandée alors qu’elle ne s’adresse pas qu’aux personnes qui émargent au CPAS. Les indépendants, les étudiants peuvent la décrocher.

Face à la crise sanitaire qui secoue la planète depuis des mois, certains ont perdu leur boulot, ne savent plus faire face à leurs factures. Mais qui, parmi eux, sait qu’il peut faire appel au CPAS même s’il n’est pas habituellement aidé par ses services?

Hier soir, au conseil communal de Huy, la présidente du CPAS Geneviève Nizet l’a rappelé. Le CPAS de Huy a reçu du fédéral et de la Région une somme de 750.000€ pour apporter une aide concrète face au Covid-19. «C’est pour le public du CPAS mais aussi pour ces personnes qui ont vu leurs rentrées financières réduites.» Et depuis le début de la crise, «il n’y a pas eu une hyper sollicitation. Certainement parce que beaucoup ont essayé de régler leurs problèmes eux-mêmes, en puisant dans leurs économies ou en sollicitant leurs proches.»

Or, tous les Hutois en difficultés financières peuvent recevoir un coup de pouce financier du CPAS. Mais l’information n’a apparemment pas bien circulé. Le CPAS a d’ailleurs choisi d’éditer un folder qui sera distribué en toute-boite; il reprend les conditions d’aide ainsi qu’un numéro de téléphone. «On se dit que c’est seulement maintenant que les demandes vont arriver.» Elles nécessiteront un travail important du personnel du CPAS car, naturellement, chaque demande d’aide fera l’objet d’une enquête sociale approfondie. Un temps plein sera d’ailleurs dévolu à cette tâche. «Il y aura une enquête sociale approfondie avec un public qui est nouveau pour le personnel du CPAS.»

La présidente Geneviève Nizet est claire: «les indépendants n’ont pas le réflexe de faire appel au CPAS». Pourtant, ils peuvent le faire. «Deux personnes au sein du CPAS sont spécialisées dans le service d’accompagnement des personnes qui ont eu des pertes de revenus à cause du Covid-19.»

Relisez ci-dessous les débats du conseil communal de Huy, hier soir.