ÉCONOMIE

La conserverie Pipaillon va s’étendre dans un atelier à Anderlecht

La conserverie Pipaillon va s’étendre dans un atelier à Anderlecht

La conserverie Pipaillon est spécialisée en confitures, tapenades et chutneys. Son atelier central, doublé d’un salon de dégustation et shop, se trouve sur le quai au Bois à Brûler, dans le quartier Sainte-Catherine. ÉdA – Julien RENSONNET

La conserverie bruxelloise Pipaillon, spécialiste des confitures, chutneys et tapenades, étend… son capital. Elle va ouvrir de nouveaux ateliers et développer une gamme de pickles.

La conserverie bruxelloise Pipaillon, qui commercialise des confitures, chutneys, tapenades et citrons confits bios en bocaux, a procédé à une augmentation de capital afin d’augmenter ses capacités de production et de stockage, a-t-on appris lundi.

La levée de fonds, pour un total de 160.000 euros, a été réalisée auprès de la plateforme de financement participatif Spreds et du réseau BeAngels, a indiqué ce dernier à l’agence Belga.

L’argent récolté permettra le développement de l’e-commerce, d’une nouvelle gamme de pickles ainsi que l’ouverture de nouveaux ateliers à Anderlecht, intégrés au sein du Groupe Foes, Entreprise de Travail Adapté (ETA).

Pipaillon ambitionne également de tripler sa capacité de production, en intégrant des travailleurs à toutes les étapes, de la découpe de fruits à l’étiquetage ainsi qu’en automatisant certaines étapes de la production.

La marque, qui est actuellement distribuée dans des magasins bios et épiceries fines en Belgique, au Luxembourg, en Allemagne et en Corée, nourrit également d’autres ambitions à l’international.