-

Tour du monde télévisé pour les adieux à la piscine salzinnoise

À l’heure actuelle, Thierry Zamparutti est plongé dans la paperasse nécessaireà céder sa maison de production cinématographique Ambiances… ou à la clôturer. Il se laisse le choix de la suite. « Je vais peut-être reprendre ma carte de journaliste cinéma ou écrire des histoires.»

Toujours est-il que deux derniers projets sont en finalisation. Un conte autour de la musique de 45 minutes intitulé “Quand je serai grande.” Puis, fidèle à l’humanisme et son besoin de pluralité (dont Thierry espère que le potentiel repreneur héritera, comme de cette volonté d’offrir un cinéma fait par des femmes), il y a ce documentaire animé en coproduction avec le Portugal. «Vingt minutes durant lesquelles les protagonistes du meurtre crapuleux d’un transsexuel racontent ce qu’il s’est passé. Il faut savoir que, par an, 500 personnes transsexuelles sont assassinées au Portugal. »

Toujours dans une dynamique d’acceptation, Ambiances a produit, en 2017, Amine, le court-métrage de l’Andennaise Noha Choukrallah. «Après sa diffusion sur la RTBF, TV5 Monde vient d’en acquérir les droits. Le monde entier va pouvoir faire ses adieux à la piscine de Salzinnes qui lui servait de décor. C’est l’histoire d’un post-ado entraîné par son père à être, comme lui, champion d’apnée. Mais Amine, lui, a envie de faire de la danse synchronisée, comme les filles qui s’exercent dans le même bassin que lui. »