FOOTBALL | NAMUR

PHOTOS | Soulier d’or 2020: Mwemwe indétrônable, Chevetogne récompensé mais en quatorzaine

La cérémonie du Soulier d’or de la province de Namur avait lieu ce vendredi soir à l’Abbaye de Maredsous. Dans des conditions particulières, évidemment… Le Taminois Giresse Mwemwe est logiquement sorti du lot devant ses collègues.

Une cérémonie bien particulière que celle qui s’est déroulée ce vendredi à Maredsous: port du masque, public restreint et joueurs contraints de renoncer à faire le déplacement. Habituellement organisée à la fin de la saison, au mois de mai, la soirée du Soulier d’or de la province avait dû être reportée, coronavirus, confinement et restrictions sanitaires obligent.

Qu’à cela ne tienne, la rédaction des sports du journal L’Avenir, en collaboration avec EventSee, a voulu maintenir ce rendez-vous incontournable du football namurois qui fêtait cette année sa 10e édition. À la veille de la reprise des championnats provinciaux, c’était la dernière occasion de mettre à l’honneur les joueurs et clubs qui ont fait cette saison 2019-20 particulière et chamboulée de manière inédite.

Giresse, tout simplement

Le titre que toute la P1 attendait était paradoxalement celui sur lequel il ne planait plus guère de doute, tant Giresse Mwemwe a épaté ses confrères, coéquipiers et observateurs. C’est donc le Taminois qui repart de Maredsous avec le trophée du Soulier d’or de la P1. Mais ce n’est pas le seul prix qu’est allé décrocher Mwemwe en P1 puisque le Zèbre est aussi le meilleur buteur de l’élite provinciale en 2019-20. Quitte à truster la scène de l’Abbaye, c’est également Giresse Mwemwe qui est venu récupérer le prix des champions de P1, un championnat dominé par Tamines.

Chevetogne se révèle en P1

Toujours en P1, dans la catégorie des entraîneurs, c’est Éric Suray, de Chevetogne, qui est élu meilleur coach de la première provinciale. Les promus cinaciens décrochent même une deuxième récompense en la personne de Julien Dessart, qui rafle le Prix du Public, récoltant le plus de votes auprès des internautes du journal. Malheureusement, les Coccinelles, tout récemment touchées par un cas de covid, étaient contraintes à l’isolement dans l’attente des résultats des tests de tout le club et n’ont pu venir récupérer leurs trophées.

Demoulin, encore et toujours

Pour la deuxième année consécutive, c’est Diego Demoulin (Grand-Leez) qui est élu meilleur jeune de P1. Une deuxième récompense qui colle parfaitement avec la trajectoire que prend la carrière du jeune homme, transféré en D2 ACFF à Verlaine à l’intersaison. Le Grand-Leezien n’était pas le seul vendredi à collecter un deuxième trophée. Du côté des gardiens, Gilles Levaux, portier de Nismes, s’empare du Gant d’or, qu’il avait déjà décroché avec Bioul il y a quelques années, en 2013.

Léa Petit, premier Soulier d’or féminin

Grande première dans l’histoire de la cérémonie, la Beaurinoise Léa Petit a été élue meilleure joueuse de P1 Dames. C’est des mains de sa propre coach à Beauraing, Katty Quertinmont, que la jeune joueuse a reçu le premier Soulier d’or féminin de P1 namuroise.

À l’inverse, le Trophée de Régularité est l’une des plus anciennes récompenses du gala: il fêtait sa 60e édition cette année. Et c’est en quelque sorte un club «habitué» du prix qui est revenu sur scène. Miécret est en effet sacré équipe la plus régulière des deux dernières saisons, enchaînant une série de 21 matches sans défaite, à cheval sur la saison 2018-19 (où l’équipe a été sacrée championne en P4) et la saison 2019-20. Le président du club havelangeois est venu rechercher un Trophée de Régularité que Miécret avait déjà décroché en 1965, lorsqu’il avait aligné 27 matches sans perdre. Les Walhérois d’Onhaye B, deuxièmes du classement, ont également été appelés sur le podium. «Heureusement que le Covid a arrêté les compétitions, a ironisé le président miécrétois Jean-Marie Gigot. Sans cela, je crois qu’Onhaye B nous aurait dépassé! » Dans une ambiance fair-play et bon enfant, les deux équipes se retrouveront la saison prochaine, toutes deux alignées dans la même série, en P3C.

Antoine et Paulus en nationales

Il n’y a pas que l’élite provinciale qui était à l’honneur à Maredsous. Il fallait également élire les meilleurs représentants des clubs namurois de D2 et de D3 Amateurs (désormais ACFF). En D3, c’est un «petit nouveau» à cet échelon cette saison qui s’empare du trophée: l’attaquant Tom Antoine est élu meilleur joueur namurois de D3. Un échelon plus haut, c’est un Meuti qui décroche le graal, mais à l’autre bout du terrain… Le gardien Kenny Paulus est sacré Soulier d’or de D2, une belle récompense pour le gardien et l’ensemble du collectif de Meux, au terme d’une impressionnante saison en D2, terminée juste derrière le champion des Francs Borains.