MONDE

PHOTOS | Sept morts et des milliers d’évacués dans les incendies dans l’ouest des Etats-Unis

Des incendies d’une ampleur historique continuaient de ravager jeudi la côte ouest des Etats-Unis, où ils ont causé la mort d’au moins sept personnes dont un nourrisson et détruit des centaines d’habitations, forçant des milliers d’habitants à fuir les flammes.

Les feux s’étendent de l’Etat de Washington au nord, frontalier du Canada, jusqu’à San Diego, dans le sud de la Californie, alimentés par la sécheresse et des vents violents.

Ils ont fait au moins sept morts, mais les autorités craignent un bilan beaucoup plus lourd. Trois personnes sont mortes dans le comté de Butte, en Californie, trois dans l’Oregon et un bébé d’un an retrouvé par des équipes de secours auprès de ses parents gravement brûlés, dans l’Etat de Washington.

L’Oregon fait face à des incendies «sans précédent dans l’histoire» de l’Etat, selon sa gouverneure, Kate Brown, qui s’attendait mercredi «à de nombreuses pertes, en termes de bâtiments et de vies humaines».

Plus de 200.000 hectares sont partis en fumée dans l’Etat de Washington, selon le gouverneur Jay Inslee, qui a dénoncé jeudi les conséquences catastrophiques du changement climatique.

En Californie, plus d’une vingtaine d’incendies font rage et le feu a consumé cette année plus de 10.000 km2 dans l’Etat, un record depuis que ces données sont relevées en 1987.

Près de Los Angeles, l’incendie «Bobcat Fire», toujours hors de contrôle, a dévasté plus de 8.000 hectares, selon les pompiers.

Des ordres d’évacuation ont également été émis près de San Diego, où plus de 7.000 hectares ont brûlé en quatre jours dans le Valley Fire, selon les autorités locales.