À 92 ans, l’artiste Annie Cordy est décédée

À 92 ans, l’artiste Annie Cordy est décédée

AFP

C’est une grande dame qui nous a quittés le 4 septembre. Elle s’appelait Annie Cordy.

Avec ses cheveux blonds et son éternel sourire, son visage vous est probablement familier. Annie Cordy (Léonie Cooreman de son vrai nom) était une chanteuse et une comédienne bruxelloise. Elle était une figure du music-hall, un genre de spectacles où l’on mêle le chant, l’humour et les attractions.

C’est dans les années 70, que la chanteuse est devenue célèbre grâce à des tubes comme «La Bonne du Curé» ou «Tata Yoyo».

Théâtre, cinéma, télévision, elle a touché à tout. Au total, elle a enregistré plus de 700 chansons, vendu des millions d’albums, participé à plus de 4 000 galas à travers le monde, à une dizaine d’opérettes et de comédies musicales et à des dizaines de films.

«J’ai plusieurs casquettes mais je pense que je suis surtout une bonne humeur», déclarait-elle. C’est effectivement l’image qu’on garde d’elle, une femme pleine d’énergie, le sourire toujours aux lèvres.

C’est ainsi qu’on a pu la voir pendant le confinement dans une vidéo regroupant une série de chanteurs et de comédiens belges sur la chanson « Ca ira mieux demain ». Une vidéo destinée à partager un peu de bonne humeur pendant le confinement.

Si la chanteuse résidait en France depuis de nombreuse année, elle est toujours restée très attachée à la Belgique qui l’a vue naître. Petite anecdote: ses traits ont d’ailleurs été immortalisés dans la bande dessinée «Astérix chez les Belges» sous le rôle de Nicotine, femme du chef du village.

À 92 ans, l’artiste Annie Cordy est décédée
-

Elle est décédée à l’âge de 92 ans.

Le sondage de la semaine