LIÈGE

Plus de touristes wallons et bruxellois en province de Liège

Plus de touristes wallons et bruxellois en province de Liège

À l’abbaye de Stavelot, ce sont en moyenne quatre Pass par jour qui ont été validés au cours des deux derniers mois. ÉdA – AviTech

La province de Liège a connu une présence accrue de touristes wallons et bruxellois cet été, selon un sondage réalisé auprès d’opérateurs touristiques, a indiqué jeudi la fédération du tourisme de la province de Liège.

Outre les touristes wallons et bruxellois ayant davantage privilégié des escapades en Belgique, en raison de la pandémie de coronavirus, certains sites touristiques en province de Liège ont également accueilli plus de visiteurs cet été grâce au Pass édité par la Province de Liège en vue de soutenir la relance de l’économie touristique. Ce Pass, destiné aux habitants de la province de Liège, permet de profiter de réductions et avantages auprès de plus de 130 partenaires situés sur le territoire provincial. Plus de 40.000 familles ont demandé à recevoir ce Pass.

Parmi les sites ayant enregistré une hausse du taux de fréquentation, on peut citer, avec respectivement 7%, 70% et 40% supplémentaires par rapport à 2019, le château fort de Logne (domaine de Palogne), dominant la vallée de l’Ourthe, le château de Jehay (Amay) ou encore, plus à l’est, la Maison du parc naturel Hautes Fagnes-Eifel (Botrange). «Nous avons constaté une nette tendance des familles belges à préférer l’offre touristique en plein air, non loin de chez elles, suite aux circonstances que l’on connaît. En effet, le parc naturel offre des promenades pour tous les âges et est donc propice à l’évasion en toute sécurité. La fréquentation a également explosé grâce à un public nouveau provenant de Mouscron, Bruxelles, Bastogne, ayant confié n’être jamais venu chez nous auparavant mais qui était absolument ravi. Le public néerlandais était, certes, absent mais les Flamands étaient par contre en nombre», a souligné Michaël Guebel, directeur de la Maison du parc naturel Hautes Fagnes-Eifel.

Les visites individuelles pour compenser

Du côté du Préhistomuseum de Ramioul (Flémalle), on précise que ce Pass a eu un impact positif sachant que près de 360 personnes ont profité de la réduction qu’il octroie. Le taux de fréquentation a ainsi été rehaussé de 16% par rapport à l’année précédente. «Ceci est d’autant plus remarquable que nous n’avons pu bénéficier cet été, ni des groupes, ni de l’événementiel. Les visites individuelles ont donc suffi à compenser cette perte et même à dépasser le nombre d’entrées enregistré il y a un an», a fait remarquer le chargé de communication, Frédéric Van Vlodorp. À l’abbaye de Stavelot, ce sont en moyenne quatre Pass par jour qui ont été validés au cours des deux derniers mois, tandis que l’Aquarium-Museum de Liège en a enregistrés près de 300.

Par ailleurs, les fortes chaleurs ont également eu un impact sur la fréquentation de certains sites. Ce fut par exemple le cas des grottes de Comblain-au-Pont, qui ont vu défiler près de 3.000 personnes sur l’ensemble des vacances d’été. Là aussi on a constaté que le public était majoritairement wallon et bruxellois et ce, plus qu’à l’accoutumée.