EUROPE

La Commission européenne s’intéresse à une potentielle aide d’État illégale belge à Ladbrokes

La Commission européenne s’intéresse à une potentielle aide d’État illégale belge à Ladbrokes

La société Ladbrokes a-t-elle bénéficié d’une aide d’État illégale de la part de la Belgique? BELGA (Illustration)

La Commission européenne a annoncé ce mercredi ouvrir une «enquête approfondie» qui devra déterminer si la société de paris Ladbrokes a bénéficié ou non d’une aide d’État illégale de la part de la Belgique.

La question au cœur de cette affaire est celle des paris sur des évènements (compétitions) virtuels, qui dans un premier temps étaient uniquement organisés en Belgique par Ladbrokes.

Les paris virtuels concernent des compétitions totalement fictives dont le résultat ne dépend pas des qualités des équipes mais d’un générateur de données. Ladbrokes avait reçu l’autorisation de la commission des jeux de hasard pour proposer de tels paris, qui s’apparentent davantage à un pur jeu de hasard.

Durant plusieurs années, elle avait été la seule entreprise à les proposer, dans ses agences et en ligne. Les autorités avaient ensuite voulu imaginer un cadre régulatoire spécifique et n’avaient pas octroyé d’autres licences, explique la Commission, ce qui a pu créer une distorsion de concurrence au profit d’un monopole de facto de Ladbrokes sur ce secteur.

L’exécutif européen va désormais tenter de déterminer s’il y a eu ou non infraction aux règles de concurrence.