LUINGNE

Luingne: 30 mn par jour, la rue deviendra piétonne pour les maternelles

À Luingne, la rue Jean-Baptiste Decottignies sera brièvement fermée à la circulation, chaque après-midi, pour les maternelles.

Mi-juillet, le conseil communal a avalisé l’instauration de la première «Rue scolaire» sur son territoire. C’est la rue Jean-Baptiste Decottignies qui sera fermée à la circulation de véhicules motorisés, les jours de classe, pour l’école communale de Luingne. «Cet établissement est situé dans la rue Louis Dassonville mais la sortie des maternelles pour qui cette disposition est prise se fait par une petite porte, rue Jean-Baptiste Decottignies, explique David Vaccari, échevin de l’Instruction publique. On a choisi cette rue car les trottoirs sont étroits, ce n’est pas évident avec les poussettes, notamment. On ne voulait par contre pas que cela congestionne le trafic: les véhicules pourront facilement partir tout droit, rue Dassonville.

La rue ne sera fermée que de 15 h 20 à 15 h 50, dans un premier temps grâce à une barrière Nadar mais cela se fera rapidement grâce à une barrière plus légère en plastique qui est commandée. C’est l’homme d’entretien de l’école ou un membre du personnel qui s’en chargera.»

«On espère pouvoir calquer cette idée ailleurs»

Avant de passer au conseil communal, l’idée a dû être étudiée par l’équipe mobilité de la Ville, au cours d’une commission cogitant à la sécurité routière «et il y a un avis qui a été fait au SPF, dit l’échevine de la Mobilité, Marie-Hélène Vanelstraete. Il y avait un vrai souci aux abords de cette école, il y a une raison sécuritaire pour que nous ayons choisi cette école-là en premier lieu. On espère qu’on pourra calquer cette idée ailleurs. Cela ne veut pas dire pour autant qu’on le fera partout et n’importe comment.»