«Le constat le plus inquiétant est que 50,5% des enseignants interrogés disent qu’environ un quart de leurs élèves ont décroché partiellement ou totalement pendant le confinement, avance Natacha Duroisin.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 37 des 94 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos