ANIMAUX

VIDÉO | Découverte du «pire élevage de canards» depuis 15 ans: «Ils survivent au milieu de cadavres en putréfaction»

L’association française de protection des animaux L214 diffuse ce jeudi une vidéo choquante afin de dénoncer ce qu’elle présente comme «le pire élevage de canards vu en 15 ans d’enquêtes de terrain».

Attention: les images reprises dans la vidéo ci-dessus peuvent - et doivent - choquer. Âmes sensibles s’abstenir.

Des carcasses de canards en état de décomposition, des asticots par milliers, des cages qui s’effondrent les unes sur les autres et de la fiente mêlée de boue qui recouvre le sol. Les images capturées dans «Le couvoir du saison» sont glaciales, interpellantes, choquantes.

Nous sommes en France, dans le département des Pyrénées-Atlantiques, dans la zone de production du foie gras du Sud-Ouest. Ce couvoir abrite deux sortes d’oiseaux aquatiques ansériformes: des canards de Barbarie et des canes de Pékin. L’objectif? Inséminer artificiellement les secondes avec le sperme des premiers. Et obtenir ainsi de ce croisement des canetons mulards, soit les canards utilisés dans la production de foie gras.

«Le pire élevage en 15 ans»

Sébastien Arsac est cofondateur de L214, une « association de protection animale œuvrant pour une pleine reconnaissance de la sensibilité des animaux et l’abolition de pratiques (élevage, abattages…)»

Ce jeudi, son association diffuse une vidéo choc dans laquelle il dénonce «le pire élevage vu en 15 ans d’enquêtes de terrain

« Le bâtiment semble totalement à l’abandon, de vieilles cages sont complètement défoncées… Pourtant, non! Cet élevage fonctionne, des canards sont à l’intérieur», constate le militant! «Ils y survivent au milieu de dizaines de cadavres en putréfaction, d’asticots, de rats et d’autres insectes. Et l’odeur! Insoutenable… Les déjections ne sont pas gérées et le sol est recouvert d’une couche de 15 cm d’excréments. Ce flot de déjections se déverse à l’extérieur: un risque de pollution important pour le Saison, le cours d’eau classé Natura 2000 qui passe à proximité. De plus, avec cette accumulation de déjections, de crasse et de cadavres en décomposition, cet élevage est une véritable bombe sanitaire. La situation semble totalement hors de contrôle. Cet élevage doit absolument fermer de toute urgence. Nous avons saisi les autorités en ce sens

L’Etat ordonne la fermeture d’un bâtiment

Hier mercredi après-midi, L214 a ainsi déposé plainte pour actes de cruauté sur les animaux, abandon et atteintes à l’environnement auprès du tribunal de grande instance de Pau (Nouvelle Aquitaine). Elle espère a minima qu’une interdiction d’exercer une activité d’élevage sera prononcée à l’encontre des personnes responsables de cette situation.

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a finalement ordonné ce jeudi la fermeture du bâtiment insalubre mis en cause par l’association L214 et a prononcé une «interdiction totale et immédiate» de l’exploiter «jusqu’à sa remise aux normes».