JOGGING

Frédérick Hardenne remporte le 3e acte

Frédérick Hardenne remporte le 3e  acte

Frédérick Hardenne a remporté son deuxième titre lors de ce challenge. Amandine Gilson

293 km: voilà l’exploit réalisé par le nouveau «King», Frédérick Hardenne, lors de l’acte 3 du challenge Queen & King.

Ils sont 289 à s’être inscrits à l’acte 3 du challenge «Queen et King» du confinement. C’est beaucoup moins que pour l’acte 2, qui s’est déroulé durant le week-end de Pentecôte. Mais comme expliqué dans nos éditions précédentes, la période et la réduction des bulles de contact n’ont pas poussé les organisateurs à faire beaucoup de publicité pour cet événement entièrement gratuit.

Pour rappel, les participants devaient démarrer de leur domicile pour une boucle de 6 à 7 km à réaliser en moins d’une heure. S’ils y parvenaient, ils pouvaient redémarrer pour un tour supplémentaire, jusqu’à ce qu’ils soient au bord de l’épuisement.

Au total, 240 sportifs ont répondu présent à ce défi le week-end dernier. Comme lors de la précédente édition, les participants avaient la possibilité de démarrer le samedi à 18 h, pour courir de nuit, ou le dimanche matin à 10 h. Ils étaient plusieurs à vouloir dépasser les 24 h de course. Au final, ils ne sont que quatre à y être parvenus. Parmi eux, trois hommes et une femme, Wivine Michaux.

Michaux: Queen pour la première fois

Déjà impressionnante lors de l’acte 2, Wivine Michaux avait finalement laissé filer la victoire à Céline Masson. Cette dernière était la grande absente de cet acte 3, puisqu’elle disputait les championnats de Belgique d’ultra-trail, où elle s’est classée deuxième. Cette fois, personne ne s’est mis en travers du chemin de Wivine Michaux, qui a bouclé 25 tours pour un total de 157,5 km. Elle signe la première place chez les dames, mais surtout, la troisième place du classement général. La deuxième dame est d’origine espagnole, Cathy Suarez-Fernandez, et a parcouru 74,3 km en 12 boucles. La troisième se nomme Élodie Dancette, et elle a fait 10 tours et 66 km. Comme pour l’acte 2, Jade Focan, 8 ans, était la plus jeune participante. Elle a accompagné son papa sur la première boucle.

Suspens garanti

Chez les hommes, le suspens a été entier. Parti samedi soir, Benoît Badot, deuxième de l’acte 2 après 36 boucles, avait à cœur de faire mieux. Serein et déterminé tout au long de son défi, il a atteint les 44 heures de course pour un total de 270 bornes.

Un exploit pour l’organisateur du Jogging de l’Hermeton, qui n’avait jamais parcouru une distance aussi longue. Son coach, Frédérick Hardenne, à la tête de l’événement, a quant à lui décidé de démarrer dimanche matin pour pouvoir se consacrer à l’organisation de l’épreuve durant la première soirée. Après avoir fait le tour de la Wallonie début juillet, il espérait pouvoir atteindre les 48 boucles et un minimum de 300 km.

Au final, il s’est contenté de 45 tours et 293 km. Un effort qui a été récompensé puisqu’il rafle de cette manière un second titre de King, après sa victoire lors de l’acte 1. Christophe Lamotte a décroché la troisième place chez les hommes, avec 25 tours et 152 bornes.