FOOTBALL

VIDÉOS | Liesse à Paris après la victoire du PSG en C1: 36 interpellations

La police a interpellé dans la nuit de mardi à mercredi 36 personnes pour des vols et des violences en marge des manifestations de liesse qui ont suivi la victoire du Paris Saint-Germain en demi-finale de Ligue des champions de football, a indiqué la préfecture de police.

Les forces de l’ordre déployées en masse sur les Champs-Élysées et autour du Parc des Princes sont intervenues pour «des jets de projectiles divers, des faits de violences sur personne dépositaire de l’autorité publique, outrage et rébellion, et des vols et recels de vols», selon la préfecture de police.

Toutes ces personnes, dont trois mineurs, étaient mercredi matin en garde à vue, a précisé une source judiciaire, pour des faits commis principalement entre 1h20 et 3h du matin.

Parmi les suspects, 14 se voient reprocher des «violences» sur les forces de l’ordre et 17 sont soupçonnés de «vols aggravés», essentiellement dans des magasins dans le quartier autour des Champs-Élysées. Deux autres personnes ont été arrêtées pour des violences et trois pour «participation à groupement en vue de commettre des délits», a ajouté cette source.

Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a réagi dans la matinée sur Twitter: «Certains portent un maillot qui a fait hier soir la fierté de toute une ville et même d’un pays. Ils en font le déshonneur. La justice sera vigilante et le parquet de Paris traduira devant la juridiction les auteurs de ces exactions sur les Champs Élysees».

De son côté, Éric Ciotti, député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti (LR), a déploré «la haine anti flic» dont auraient fait preuve selon lui les manifestants, en référence à une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montrant des supporters donnant des coups de pied à un fourgon de la police près de l’Arc de Triomphe.

Plusieurs élus du Rassemblement national ont partagé la même vidéo sur le réseau social, parmi lesquels l’eurodéputé Gilbert Collard: «Comme d’habitude française, hélas, la fête sur les Champs-Élysées après la victoire du PSG a été gâchée par la racaille».

Souvent très jeunes, les fans ont défilé en voitures, scooters ou trottinettes sur l’avenue des Champs-Élysées dans une ambiance plutôt bon enfant malgré ces quelques échauffourées avec les forces de l’ordre, a constaté une journaliste de l’AFP. La plupart n’étaient pas masqués.

Du côté du Parc des Princes, où se sont retrouvés pour faire la fête quelques milliers de supporters, surtout des fidèles des tribunes et «ultras», fumigènes, pétards et chants de victoire ont retenti également pendant près d’une heure.

Le club parisien s’est qualifié pour la première finale de Ligue des champions de son histoire, après sa victoire contre Leipzig (3-0) mardi à Lisbonne. La finale aura lieu à Lisbonne dimanche.