FOOTBALL

Vincent Kompany, plus jeune coach de D1: «Mon rôle a plus de sens désormais»

Vincent Kompany, plus jeune coach de D1: «Mon rôle a plus de sens désormais»

Vincent Kompany, le désormais plus T1 de Pro League à 34 ans. Photo News

Vincent Kompany a rencontré la presse lundi après-midi quelques heures après l’annonce de la fin de sa carrière de joueur et de sa nomination en tant que nouvel entraîneur en chef du RSC Anderlecht à la place de Frank Vercauteren.

Le désormais plus jeune T1 de Jupiler Pro League à 34 ans a expliqué que ce n’était pas sa dernière blessure qui était à l’origine de ces décisions tombées au lendemain de la 2e journée du championnat 2020-2021.

«Ce n’est pas cette blessure (contre Saint-Étienne le 18 juillet, NDLR) qui a précipité cette décision. Je me remets constamment en question. Je voulais ce qui était le meilleur pour le club et les joueurs. Il fallait que les choses soient claires. Dès que j’ai eu l’impression que c’était la chose (devenir entraîneur) à faire, je l’ai faite immédiatement», a-t-il affirmé, confirmant qu’il était désormais en ordre au niveau des diplômes.

«J’aurais pu prendre la décision après la 25e journée (de championnat). Elle intervient aujourd’hui. En fait, la décision était prise après la 1re journée. La vérité n’est pas toujours aussi claire. Le but est toujours de bien faire. Mon rôle a plus de sens désormais. Je suis à la bonne place pour la première fois».

 

 

Après une brillante carrière de joueur, Kompany a l’intention d’apporter plus que des résultats au club de son cœur. «La manière dont je veux approcher le football est exactement la manière pour être vainqueur sur une longue durée. On a fait jouer beaucoup de joueurs de l’académie l’année passée. C’est un réalisme financier qui ouvre des perspectives. Je suis un vainqueur. J’ai joué dans des équipes où il fallait gagner chaque fois. Je suis devenu un bon joueur en étant souvent blessé, il faut beaucoup de caractère pour revenir à chaque fois. Donc aujourd’hui, je peux me donner à 100% tous les jours ce que je n’ai pas pu faire en tant que joueur. Le but en arrivant à Anderlecht est d’avoir des résultats mais aussi une identité. Je veux me donner à fond avec tout ce que j’ai et avec tous ceux qui soutiennent le projet. Je veux que l’entraîneur qui me succèdera continue à jouer avec la même identité du club. Je suis ici depuis mes 6 ans le Mauve est dans mon sang.»

 

«Je clôture aussi une aventure exceptionnelle commencée très très jeune»

S’il est devenu le nouvel entraîneur du RSC Anderlecht, Vincent Kompany a aussi, et d’aucun diront surtout, mis un terme à une magnifique carrière de joueur, ce lundi 17 août. «Je clôture aussi une aventure exceptionnelle commencée très très jeune à 17 ans», a-t-il confié à la presse réunie lundi après-midi au Lotto Park d’Anderlecht.

«Les personnes se souviennent des prix et trophées mais moi je me souviens des moments ou j’ai été tout seul face à aux blessures et chaque fois je suis revenu en me donnant un objectif. Je regarde ma carrière et je me dis j’ai 34 ans, j’ai fait 17 années au plus haut niveau et j’ai tout donné. Aujourd’hui, je suis fier de ce que je suis, j’ai fait honneur à ma famille.»

Sur ce qu’il aimerait que le public retienne du joueur Vincent Kompany a répondu «que je suis devenu un joueur qui a rendu les autres joueurs meilleurs. On dit que je suis joueur qui excelle dans la lecture et l’art de défendre, mais beaucoup de mes qualités, qui étaient différentes, sont parties avec mes blessures».

Interrogé sur ses plus beaux souvenirs en tant que joueur, Vincent Kompany a dissocié l’équipe nationale et sa carrière en club. «Avec les Diables, c’est le match contre le Brésil (victoire 2-1 en quarts de finale du Mondial 2018). En club, c’est le but d’Agüero à la 93e minute contre QPR qui nous offre le premier titre avec Manchester City (en 2012)».

Kompany a écarté la possibilité d’honorer une 90e et ultime cap avec les Diables Rouges, manière de dire adieux aux supporters. «Roberto Martinez savait que si j’avais pris ma décision je ne reviendrais pas dessus. Le dernier chapitre du livre a été écrit. Pour moi c’est bien, je suis content. J’espère que Roberto restera encore au moins 10 ans à la tête des Diables. Il aura toujours mon soutien. On se quitte avec les plus beaux souvenirs».

+ LIRE AUSSI | Roberto Martinez : « Aucun doute quant à la réussite de Kompany comme entraîneur »

 

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 FC Bruges 11 6 1 4 20/13 22
2 Eupen 10 6 2 2 21/12 20
3 Antwerp 10 6 2 2 20/13 20
4 Union St-Gill. 10 6 3 1 20/9 19
5 KRC Genk 10 5 3 2 21/15 17
6 FC Malines 10 5 4 1 18/19 16
7 Anderlecht 10 4 2 4 19/12 16
8 Courtrai 11 4 4 3 14/14 15
9 St-Trond 10 4 4 2 10/12 14
10 Ostende 10 4 4 2 14/18 14
11 Charleroi 10 3 2 5 17/13 14
12 Standard 10 4 5 1 10/17 13
13 FC Seraing 10 4 6 0 13/17 12
14 La Gantoise 10 3 5 2 16/13 11
15 Zulte-Waregem 10 2 5 3 15/23 9
16 OH Louvain 10 1 3 6 9/17 9
17 Cercle Bruges 10 2 6 2 11/16 8
18 Beerschot 10 0 8 2 7/22 2
Nos dernières videos