NAMUR

Namur: Claude Laverdure, le papa de Grognon le Nuton, est passé sur l’autre rive

Namur: Claude Laverdure, le papa de Grognon le Nuton, est passé sur l’autre rive

Éda/Laverdure

Lundi matin, le dessinateur Claude Laverdure s’est éteint, à 73 ans. Dans les années 80, il avait contribué à mettre Namur, sa ville, sur la carte du 9e Art.

À LIRE AUSSI| EN IMAGES| La Galerie Aarnor, théâtre de Laverdure et de son Namur

Son visage, souriant et modeste, ne vous dira peut-être rien; mais l’avatar qu’il a donné à Namur, lui, est incontournable et immortel. En 1980, pour célébrer les 150 ans de la Province de Namur dans une BD (et gagner le Grand Prix international du livre de tourisme), Claude Laverdure avait créé ce petit personnage sympathique qu’est Grognon, le Nuton.

Une taupe, ou peut-être est-ce une souris?, à la barbe noire et au nez protubérant pour mieux compulser les archives de notre province. Personnage éphémère, habitué à retourner dans le passé, Grognon a ainsi traversé les décennies et donné son image de mascotte à tout un monde associatif et public namurois: des échasseurs à un club de judo, sans oublier les militaires de Flawinne et l’étiquette de la Wépionnaise. Plus belle création de papier de son auteur, Grognon a eu mille vies. Claude Laverdure aussi.

Surdoué polyvalent

Né au Congo et très vite arrivé à Namur, qu’il n’a plus jamais quittée, ce surdoué du dessin était devenu le «graphiste namurois par excellence» après des études à l’IATA en arts graphiques, sérigraphie et publicité.

À l’aise dans le ciel comme sous la terre, pour le Neuvième Art, Claude Laverdure s’était illustré en adaptant Voyage au centre de la terre de Jules Verne, Fantomas de Pierre Souvestre et Marcel Allain mais aussi la vie de Saint-Exupéry. Rare et pourtant omniprésent, Claude Laverdure s’était aventuré dans la jungle de Mowgli pour habiller des carnets de route à destination de mouvements de jeunesse, et des louveteaux en particulier.

Ces dernières années, cet artiste polyvalent avait soigné aux petits oignons, en compagnie de Sami Geagea la scénographie du Musée de la Fraise de Wépion. Par son goût moderne, Claude Laverdure avait posé sa marque dans toute une série de livres édités localement, dans des domaines variés. Le dernier, consacré aux signes du Zodiaque du peintre Marcel Lucas doit sortir dans les prochains jours.

En janvier, la grande exposition qu’avait consacrée la Galerie Aarnor, à Spy, à cet homme discret et attachant, avait connu un franc succès, donnant à Claude Laverdure l’envie de reprendre le crayon pour d’autres aventures BD. La maladie ne lui en aura malheureusement pas laissé le temps.