ESTAIMPUIS

Des poissons en manque d’oxygène au canal de l’Espierres

Des centaines de poissons morts ont été retrouvées dans le canal de l’Espierres. D’autres sont en manque d’oxygène. Les pompiers sont intervenus pour réoxygéner le cours d’eau à l’aide de pompes.

C’est un promeneur qui a alerté, samedi, la commune d’Estaimpuis de la présence de poissons morts dans le canal de l’Espierre.

«Je me suis rapidement rendue sur place, et à hauteur du pont d’Estaimpuis, j’ai constaté ces poissons gisant dans l’eau, explique Christine Dubus, bourgmestre f.f. Un peu plus loin le long du canal, vers le pont de Warcoing, il y avait aussi de nombreux poissons qui remontaient à la surface pour rechercher de l’air et respirer.»

Le SPW Voies Hydrauliques, le Contrat de Rivière Escaut-Lys et les services de secours de Wallonie picarde ont été sollicités. «Les pompiers ont placé des pompes pour réoxygéner l’eau, ajoute Christine Dubus. Il a aussi été décidé d’ouvrir momentanément les écluses, mais ce n’est pas une solution que nous avons pu maintenir trop longtemps au risque d’entraîner d’autres problèmes.»

Ce dimanche matin, de nombreux cadavres de poissons gisaient encore à la surface. Plusieurs éléments pourraient expliquer la situation. « Dans la soirée de jeudi et ces derniers jours, nous avons connu de fortes précipitations. Cela a entraîné le débordement du rieu Delbecq. Les eaux, contenant de la boue, se sont dès lors déversées dans le canal. En raison de cette boue, l’eau du canal n’est plus suffisamment oxygénée et les poissons meurent… Les fortes chaleurs pourraient aussi avoir des conséquences sur cette situation.»