CORONAVIRUS

En Grèce, restos et bars ferment à minuit dans les régions touchées

En Grèce, restos et bars ferment à minuit dans les régions touchées

Image d’illustration. pkazmierczak - stock.adobe.com

Les bars et restaurants fermeront désormais à minuit et jusqu’à 07h00 locales dans les régions les plus touchées en Grèce par le Covid-19 après l’augmentation du nombre des cas du nouveau coronavirus ces derniers jours, a décidé vendredi le gouvernement.

«Cette mesure sera valable jusqu’au 24 août», a indiqué aux médias le secrétaire d’État à la Protection civile, Nikos Hardalias.

Parmi les régions les plus touchées figurent la région de l’Attique, département d’Athènes, la région de Thessalonique (nord), la Crète (sud) ainsi que certaines îles, dont Santorin, Paros, Antiparos, Corfou, Myconos, et les îles du golfe Saronique près d’Athènes, Egine, Ydra et Spetses.

A Paros et Antiparos, les mesures sont plus strictes: suspension de toute fête, interdiction des rassemblements de plus de neuf personnes et port obligatoire du masque à l’intérieur et l’extérieur.

M. Hardalias a appelé «les jeunes à être particulièrement prudents surtout en rentrant de vacances» soulignant que «le risque de contaminer leurs parents ou grands-parents est grand».

«Vous n’êtes pas invulnérables, soyez prudents», a-t-il conseillé, en recommandant le port du masque pendant une semaine après le retour des vacances.

Les rassemblements sont limités à 50 personnes maximum dans les régions les plus touchées comme Athènes et Thessalonique, selon M. Hardalias.

La Grèce est toujours l’un des pays les moins touchés par l’épidémie par rapport aux autres pays européens. Cependant les autorités sont préoccupées par une augmentation significative du nombre de cas, s’élevant quotidiennement à plus de 200.

La majorité de cas sont enregistrés dans les centres urbains, Athènes et Thessalonique.

Au total le pays compte 6.381 cas depuis la détection du virus fin février dans le pays et 221 décès.

Avant l’ouverture de la saison touristique à la mi-juin, le pays ne comptait que quelques dizaines de cas quotidiennement.

Une réunion extraordinaire des autorités sanitaires sous l’égide du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a eu lieu vendredi matin pour aborder les nouvelles mesures.

«Nous appelons surtout les jeunes à être prudents pour qu’on ne soit pas contraint de prendre des mesures drastiques qui auront des conséquences économiques», a dit M. Mitsotakis à l’issue de cette réunion.