CORONAVIRUS

Coronavirus au Royaume-Uni: quarantaine pour les Français et Néerlandais

Coronavirus au Royaume-Uni: quarantaine pour les Français et Néerlandais

Illustration. AFP

Le Royaume-Uni a réimposé jeudi une quarantaine aux voyageurs en provenance de France et des Pays-Bas en raison d’une hausse du nombre des cas de Covid-19 dans ces deux pays.

Cette mesure concerne aussi Monaco et Malte, ainsi que Turks & Caicos et Aruba, a souligné le ministre britannique des Transports Grant Shapps sur Twitter. «Si vous arrivez au Royaume-Uni après 04h00 (03h00 GMT) samedi de ces endroits, vous devrez vous placer de vous-même à l’isolement pour 14 jours», a-t-il ajouté.

Cette mesure pourrait provoquer un retour massif des quelque 500.000 touristes britanniques actuellement en vacances en France.

Le Royaume-Uni avait initialement imposé une quarantaine globale à tous les visiteurs arrivant sur son territoire mais a ensuite exempté certains pays de cette mesure en fonction de l’incidence du virus chez eux.

Mais Londres avait réintroduit la quarantaine pour les voyageurs en provenance d’Espagne fin juillet, prenant par surprise les compagnies aériennes et des milliers de Britanniques en villégiature dans ce pays.

Le gouvernement britannique avait fait de même la semaine dernière pour Andorre, la Belgique et les Bahamas.

Le Royaume-Uni est le pays le plus endeuillé en Europe par la pandémie avec plus de 41.000 morts du Covid-19.

La France «regrette» la décision britannique qui «entraînera une réciprocité»

Paris a regretté jeudi la décision britannique de réimposer une quarantaine aux voyageurs en provenance de France en raison d’une hausse des contaminations au coronavirus dans l’Hexagone et annoncé en réaction une «mesure de réciprocité».

La décision des autorités britanniques est une «décision que nous regrettons et qui entraînera une mesure de réciprocité, en espérant un retour à la normale le plus rapidement possible», a prévenu le secrétaire français aux Affaires européennes, Clément Beaune, sur son compte Twitter.

Selon la Direction générale de la Santé (DGS), les indicateurs de suivi de l’épidémie de Covid-19 en France «continuent de se dégrader» avec un nombre de nouveaux cas confirmés qui «augmente régulièrement».

Sur les dernières 24 heures, 2.669 nouveaux cas ont été détectés (contre 2.524 mercredi), a relevé la DGS dans son point quotidien jeudi.