Dans les cuisines actuelles, ce sont les designers italiens qui tiennent le haut du pavé. « Ce qui est très tendance actuellement, c’est le sans-poignées, les gens souhaitent avoir un design très épuré avec de longues lignes en quelque sorte un design à l’italienne.

En matière de coloris, ce que nous vendons le plus est le blanc et le noir. Avec une demande appuyée pour le noir et bois qui apporte un peu de chaleur. Le noir n’est pas plus salissant, cela dépend de la matière utilisée mélaminé, stratifié, laqué. Le vrai bois est généralement assez cher, il a la cote, mais vu les budgets, les clients choisissent plutôt du mélaminé. Le vrai bois est quelque chose que les gens aimeraient avoir, mais il est encore très rare d’avoir des cuisines totalement en bois, ce sont plutôt des touches boisées qui sont apportées. » confie Timothy Jacobs (Raison Home). Selon, Pierre Yernaux, architecte d’intérieur chez les cuisines Schmidt à Nivelles, trois tendances se dégagent : « La tendance précurseur, c’est le minéral, elle s’installe progressivement dans le marché. Le noir et le bois sont des tendances affirmées dans toutes les classes d’âge, la plupart des cuisines que nous implantons répondent à ces critères. Il y a aussi ce que j’appelle les tendances éphémères comme ce fut le cas il y a quelques années pour le pastel et qui a complètement disparu de la circulation. La difficulté pour les clients est de se projeter dans le futur, à l’horizon d’une vingtaine d’années. Nos cuisines durent 25 ou 30 ans, je leur dis toujours qu’il faut travailler l’intemporel. » Une autre tendance pointe également le bout de son nez, il s’agit des cuisines sans meubles hauts, l’avantage est qu’elle donne l’impression que la pièce est plus grande, plus aérée. Les meubles sont remplacés par des étagères et/ou des suspensions pour les rangements. Elles se singularisent également par leurs lignes épurées.

Eclairage et accessoires

Une cuisine ne sera bien mise en valeur que si l’éclairage est bien pensé, un point souvent oublié lorsqu’elle conçue. « En matière d’éclairage, nous préconisons d’office un éclairage LED. Avant, il y avait des spots halogènes ou des barres de lumière sous forme de tubes derrière un cache-lumière. De nos jours, on fait en sorte de ne plus voir l’éclairage et une découpe est faite dans le fond des caissons. L’éclairage est au ras des caissons pour rester dans l’idée d’un design à l’italienne qui privilégie les longues lignes. On ne voit plus rien, tout est caché. » explique Timothy Jacobs. L’intensité et la couleur de l’éclairage doivent être en harmonie. Les lumières ont des tons différents « L’éclairage est un point excessivement important dans l’aménagement d’une cuisine. Cet aspect est malheureusement trop souvent négligé par des cuisinistes qui veulent aller trop vite. Plusieurs éclairages sont à distinguer, fonctionnel, ponctuel et décoratif. Nous plaçons également des dimmers dans nos cuisines pour que les clients puisent régler l’intensité de l’éclairage. » ajoute Pierre Yernaux. Les accessoires complètent l’aménagement et permettent de maximiser les espaces, notamment en matière de rangement. « Il existe une foule d’accessoires, le meuble poubelle par exemple, une porte coulissante pour héberger des poubelles afin de faire un tri sélectif. Les crédences permettent aussi de coller des accessoires » conclut Timothy Jacobs.

Concevoir une cuisine dès la construction

En rénovation, les cuisinistes doivent composer avec les espaces préexistants. Lors de la construction d’une maison neuve, un espace est naturellement dédié à la cuisine. Peu de personnes pensent cependant à faire appel à un architecte d’intérieur lors du dessin des plans généraux de la maison afin de leur donner une autre vision de l’aménagement intérieur. « Je conseille vivement aux gens, de prévoir leur cuisine dès la conception de leur maison, de venir nous voir en amont pour que nous puissions apporter des idées dans l’aménagement de la cuisine et peut-être d’adapter, le cas échéant, leurs plans pour utiliser de manière optimale l’espace disponible. » estime Timothy Jacobs. Le son de cloche est identique chez Pierre Yernaux : « Le plan d’un architecte va-t-il être utilisable pour penser une cuisine fonctionnelle. Nous conseillons donc vivement aux candidats bâtisseurs de venir nous voir avant la finalisation des plans. »

Habitat : articles proposés par la régie