FOOTBALL

La Première ministre écossaise s’en prend aussi à Bolingoli: «Au prochain écart, ce sera la rouge»

La Première ministre écossaise s’en prend aussi à Bolingoli: «Au prochain écart, ce sera la rouge»

Boli Bolingoli a été coupable d’un écart de conduite qui fait couler beaucoup d’encre en Écosse. © Belga

Le latéral belge, joueur du Celtic, s’est rendu en Espagne sans en informer son club, brisant les règles de la quarantaine. Bolingoli a même été critiqué par la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon.

Le gouvernement écossais a menacé d’arrêter le championnat de football en cas de nouvelle incartade. «Étant donné la carte jaune d’aujourd’hui, le prochain écart sera synonyme de rouge et ne nous laissera aucun choix», a dit la politicienne écossaise. «Il ne faut pas s’attendre à voir le Celtic ou Aberdeen jouer dans les prochaines semaines», a ajouté Sturgeon. La semaine dernière, un match d’Aberdeen a dû été reporté après deux tests positifs au sein de son effectif.

Je regrette que certains footballeurs ne soient pas à la hauteur de leurs responsabilités.

Sturgeon, déjà «très furieuse» contre les huit joueurs d’Aberdeen retrouvés dans un bar, a décrit l’écart de Bolingoli comme une «infraction flagrante» au protocole. «Je regrette que certains footballeurs ne soient pas à la hauteur de leurs responsabilités. C’est tout simplement inacceptable.»

Le Belge de 25 ans s’est excusé, admettant qu’il avait été coupable d’une «grosse erreur de jugement».

Le match du Celtic reporté

Mercredi, le Celtic devait normalement jouer contre St Mirren et Aberdeen contre Hamilton mais la SPFL, D1 écossaise, a annoncé dans la foulée que les deux rencontres étaient reportées.

La saison dernière a été suspendue en mars en raison de la pandémie de coronavirus et définitivement arrêtée en mai. Le nouvel exercice a débuté début août à huis clos.