HOUPPY TRAIL

Bilan positif pour le Houppy Trail

Bilan positif pour le Houppy Trail

Andreas Pahos a tenté à deux reprises de détrôner Sébastien Carabin. Sans succès. ÉdA – 50260283630

Ils sont 435 à avoir pris le départ des 10 ou 20 kilomètres du Houppy Trail, un événement qui a beaucoup plu aux participants.

Entre le 1er et le 7 août, pas moins de 435 traileurs ont pris part à la première édition du Houppy Trail. Organisé par l’ASBL Sport & Tourism Promotion, l’événement se voulait le plus professionnel possible dans le but de montrer que, malgré la période et les restrictions sanitaires exigées, il était encore possible d’organiser une compétition de qualité. Pour les organisateurs, le bilan et les retours sont plutôt positifs.

«Il faut avouer que nous nous y sommes pris en dernière minute. Et, comme dans une organisation d’un jour, nous sommes tributaires de beaucoup de facteurs, dont la météo. Quand il fait mauvais, ce n’est pas génial et quand il fait trop chaud, comme cela a été le cas la semaine dernière, ça ne l’est pas non plus. Nous aurions pu espérer un peu plus de participants, mais pour une première, c’est déjà très bien. D’autant que nous avons reçu beaucoup d’éloges, que ce soit sur l’originalité de la course, puisque les coureurs pouvaient démarrer quand ils le voulaient, sur le balisage, qui était vérifié tous les matins, ou encore sur le parcours, plutôt apprécié», souligne Jean-François de Lavareille, le chargé de communication de l’ASBL.

Départ et arrivée masqués

Le seul reproche, ou petit point noir, c’est finalement celui du port du masque, obligatoire en début et fin de parcours. «En début de parcours, il est supportable, car les athlètes ne sont pas encore essoufflés. Mais en fin de parcours, c’était compliqué », poursuit l’organisateur. Bien entendu, c’était une décision du bourgmestre et il n’était pas question d’y déroger. Et la bonne nouvelle, c’est que lors du Houppy Trail de Profondeville, qui se déroulera du 15 au 23/8, le masque ne sera plus obligatoire.

Sacré plateau

Côté course, on retrouve quelques pointures au palmarès, avec une victoire de Sébastien Carabin, le champion de Belgique de VTT, qui visiblement brille tout autant sans son vélo. Il a devancé Andreas Pahos, qui a fait l’épreuve à 2 reprises pour tenter de battre le vainqueur. Le traileur de 29 ans Damien Libert s’est contenté de la 3e place. Tous les trois ont participé à l’épreuve en avant-première, lors d’une «course dans la course» programmée le 1er jour sous forme de contre-la-montre.

Chez les dames, c’est Sandrine Balon qui s’est imposée. Sur la petite distance de 10km, les places ont changé tout au long de l’épreuve. D’abord leader, Cédric Raemackers se retrouve 5e, la victoire revenant au triathlète Aurélien Lefèvre. Joachim Libois et le Malonnois Mathieu Piron ont complété le podium. Partie au 2e jour de l’épreuve, Céline Bailleux n’a pas été battue et décroche la victoire féminine.

La suite du Houppy Trail, aura donc lieu à Profondeville, au départ du Central Bar, de 10 à 16h, tous les jours entre le 15 et le 23 août. Il y a déjà près de 200 inscrits.