BELGIQUE

Coronavirus: «La croissance exponentielle semble interrompue», annonce le centre de crise

Les chiffres du coronavirus chez nous semblent légèrement s’améliorer. «La croissance exponentielle semble interrompue» a précisé le centre de crise ce lundi.

«L’augmentation des nouvelles infections au Covid-19 a ralenti ces derniers jours», a détaillé Frédérique Jacobs, porte-parole interfédérale, durant la conférence de presse du centre de crise.

Les chiffres continuent de grimper, mais moins vite que précédemment.

Dans la ville d’Anvers, on assiste à diminution du nombre de nouveaux cas. Ailleurs, c’est à Bruxelles et dans la province de Liège qu’on dénombre le plus de nouveaux cas (environ 500 la semaine dernière), a annoncé Frédérique Jacobs.

L’augmentation là aussi est inférieure aux semaines précédentes, même si les chiffres poursuivent leur hausse.

Au niveau des hospitalisations, Bruxelles compte pour un tiers du total du pays, a encore détaillé le centre de crise.

La vague de chaleur ne met pas l’épidémie en pause

Toujours lors de la conférence de presse liée au coronavirus, Antoine Iseux du centre de crise a rappelé que le virus circulait toujours, même durant cette vague de chaleur que nous connaissons actuellement.

«Nous devons continuer ensemble à faire barrage», a-t-il expliqué, appelant à toujours respecter les règles d’or, tout comme le port du masque là où s’est demandé.

Sachant que beaucoup de gens trouvent qu’il est pénible de porter un masque buccal par de fortes chaleurs, le centre de crise lancent quelques recommandations: éviter, aux moments les plus chauds de la journée, de se rendre dans les zones où le port du masque est demandé (magasins, entre autres), est la solution la plus simple. Si cela n’est pas possible, il est recommandé de privilégier les masques chirurgicaux, plus légers.

Antoine Iseux en profite pour préciser: «Mouiller son masque est une fausse bonne idée!». «Cela va favoriser le développement de germes et diminuer la capacité de filtration du masque. Si on transpire sous le masque, mieux vaut le remplacer régulièrement».