BELGIQUE

Ostende demande à la SNCB de supprimer les trains supplémentaires vers la Côte

Ostende demande à la SNCB de supprimer les trains supplémentaires vers la Côte

La plage d’Ostende hier. BELGA

Le bourgmestre d’Ostende Bart Tommelein (Open Vld) exhorte samedi soir la SNCB à ne pas déployer de train supplémentaire vers sa ville dimanche.

Il estime impossible de répartir toute la foule de manière sûre sur les plages. «Il est minuit moins une, chacun doit prendre ses responsabilités.» La compagnie ferroviaire a rétorqué qu’une telle décision «relève du gouvernement».

Une journée d’été dense attire pas moins de 15.000 touristes d’un jour qui prennent le train pour relier Ostende. «C’est tout simplement trop. Nos trois plages les plus fréquentées ont une capacité de 15.000 personnes mais nous accueillons évidemment aussi les habitants, les propriétaires d’une seconde résidence et les touristes de plusieurs jours», pointe le bourgmestre. Les plages de Mariakerke et Raversijde sont plus calmes mais les touristes d’un jour se dirigent naturellement de la gare vers les plages les plus fréquentées toutes proches.

«Je demande instamment à la SNCB de supprimer les trains supplémentaires immédiatement car je ne peux plus répartir» les passagers, exhorte Bart Tommelein. Il souhaite également que la compagnie ferroviaire limite la fréquentation des autres trains à un maximum de 80% de leur capacité. «Les trains supplémentaires visent à mieux répartir les voyageurs mais dans la pratique, ils sont surchargés et amènent davantage de touristes à la Côte. Cela ne doit pas être l’objectif avec le défi du coronavirus.»

Le nombre d’excursionnistes qui voyagent en train vers Ostende pourrait ainsi être ramené à 10.000. «C’est déjà infernal mais 15.000 n’est plus possible pour notre ville. Cela doit cesser, sinon le gouvernement fédéral doit intervenir. Je ne veux pas refuser les touristes d’un jour mais les limiter», souligne M. Tommelein, renvoyant à la décision de Blankenberge de ne pas admettre d’excursionnistes dimanche, en raison d’une bagarre générale survenue samedi.

Le bourgmestre d’Ostende a déjà demandé au parquet d’engager des poursuites strictes via des procédures accélérées à l’encontre des touristes qui dépassent les bornes.

+ LIRE AUSSI | Journée chargée à la Côte, ponctuée d’une émeute à Blankenberge

+ LIRE AUSSI | Blankenberge interdit les touristes d’un jour dimanche et veut limiter les trains

Les trains circulent normalement vers la Côte ce matin

Les trains circulent vers la Côte, y compris en direction de Blankenberge, a écrit la SNCB sur Twitter vers 7h30 dimanche matin. Elle invite les voyageurs à vérifier les éventuelles suppressions et perturbations sur l’application et le planificateur de voyage.

La SNCB demande également aux voyageurs de suivre les directives des autorités (locales), «en l’occurrence celles de Blankenberge/Knokke pour vérifier si leur destination est autorisée».

Blankenberge a annoncé samedi soir que les touristes d’un jour seraient interdits sur le territoire pour la journée de dimanche, à la suite d’une bagarre générale. La commune d’Ostende a de son côté réitéré son appel à la SNCB de ne plus déployer de trains supplémentaires vers le littoral.

La commune côtière de Knokke-Heist a également décidé de ne plus autoriser les touristes d’un jour sur son territoire jusqu’à nouvel ordre. Des contrôles seront mis en place dès dimanche ce qui «entraînera inévitablement des embouteillages», prévient la commune.

Les Belges se sont rués vers la Côte samedi, à la recherche de fraîcheur alors que les températures dépassaient les 35°C.