TOURNAI

Un magasin de nuit fermé 15 jours pour non-respect des règles Covid à Tournai

Un magasin de nuit fermé 15 jours pour non-respect des règles Covid à Tournai

Selon l’arrêté signifié au gérant, le night-shop devra rester fermé jusqu’au 21 août prochain. ÉdA – 50836770761

Le bourgmestre de Tournai avait prévenu qu’en matière de non-respect des règles sanitaires, il n’hésiterait pas à sanctionner. Le gérantd’un night-shop l’a appris à ses dépens...

Paul-Olivier Delannois, bourgmestre de Tournai, a dit et répété:

«en cas de non-respect des règles édictées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, je n’hésiterai par une demi-seconde à agir s’il le fallait…»

Le patron du magasin de nuit situé à la rue Royale (60) peut aujourd’hui mesurer la portée de ces propos. Un arrêté de police vient en effet d’être signifié à l’exploitant et oblige ce dernier à garder porte close pour une durée de 15 jours à dater de ce vendredi 7 août, soit jusqu’au 21 août prochain. En cause: le non-respect des mesures gouvernementales destinées à endiguer la pandémie due au virus.

Et plus spécifiquement l’arrêté ministériel du 24 juillet 2020 fixant l’heure de fermeture des magasins de nuit à 22 h depuis le 25 juillet dernier.

Un rapport de la police du Tournaisis du 27 juillet 2020 met notamment en exergue le fait que: «Ie 25 juillet 2020 à 1 h 52, les policiers de la brigade canine constatent que le commerce précité est ouvert; des personnes se trouvent à l’intérieur: l’une consomme une bière et l’autre un café; la dernière personne qui s’apprêtait à y entrer a quitté les lieux à la vue des policiers; les policiers prennent contact avec le gérant qui Ieur indique boire un verre avec un ami; sur le comptoir, abandonné par un client, un des policiers découvre un ticket de paiement effectué via le terminal bancaire des lieux. Ce document renseigne qu’un client a effectué un paiement de 40,50 euros en date du 25 juillet 2020 à 0 h 23…»

L’arrêté de police pointe également du doigt le fait que la clientèle festive qui fréquente l’établissement est peu encline à respecter la distanciation sociale et les gestes barrières. Il précise enfin que le gérant du shop, prévenu dès le 31 juillet de la possibilité de l’adoption d’un arrêté de fermeture, avait jusqu’au 5 août pour faire valoir ses arguments, mais qu’il ne l’a pas fait. En conséquence, décision a été prise de fermer purement et simplement l’établissement pour une période de 15 jours.

Pour la petite histoire, on notera que l’arrêté en question a été «signé par délégation» par l’échevin Philippe Robert, le bourgmestre de Tournai étant en congé au moment de l’échéance évoquée ci-dessus.