article abonné offert

DANS LES RÉSERVES NATURELLES DU BW (7/8)

SÉRIE d'ÉTÉ| En hiver, les chauves-souris se sentent bien dans les caves Paheau

Tous les lundis de cet été, nous partons à la découverte des réserves naturelles gérées par Natagora.

C’est dans les deux kilomètres de galeries souterraines d’une ancienne carrière de craie, à Orp-Jauche, que des vespertilions à moustaches, de Daubenton, à oreilles échancrées et des marais ainsi que des oreillards trouvent refuge pendant l’hiver.

SÉRIE d'ÉTÉ| En hiver, les chauves-souris se sentent bien dans les caves Paheau
Dominique Lafontaine, le conservateur du refuge. ÉdA
Dans les caves Paheau, réserve naturelle de Natagora depuis 1991, ces chauves-souris apprécient la stabilité de la température, environ 8-9 degrés, et le taux d’humidité ambiant. Mais ce qu’elles aiment surtout, c’est la tranquillité du site.

«En période d’hibernation, les chauves-souris vivent de leur réserve de graisse, explique le conservateur du refuge, Dominique Lafontaine. Elles peuvent se réveiller deux-trois fois car elles doivent uriner ou s’accoupler, les vespertilions de Daubenton s’unissant à cette période. Mais si elles sont dérangées trop souvent, elles risquent de mourir de faim. Quand elles se réveillent, elles consomment en effet énormément d’énergie pour atteindre une température corporelle de 38-39-40 degrés. Il est primordial de les perturber le moins possible.»

Le refuge n’est donc pas ouvert au grand public. La seule intrusion tolérée permet de réaliser un recensement des populations, début janvier.

Important site d’hibernation en Wallonie

SÉRIE d'ÉTÉ| En hiver, les chauves-souris se sentent bien dans les caves Paheau
Un vespertilion à moustaches. Éric Malotaux
En 1991, il y avait quelques dizaines d’individus contre 350 chauves-souris actuellement. «C’est un important site d’hibernation en Wallonie. Ces 50 dernières années, les populations de chauves-souris ont souffert à cause des pesticides utilisés pour l’agriculture. Maintenant, ça va mieux. Vu qu’elles sont assez faciles à recenser, les chauves-souris sont un bon indicateur de la santé des animaux insectivores en général.»

Les premières chauves-souris arrivent vers septembre. «Elles viennent prospecter. Certaines recherchent aussi un ou une partenaire. Certaines viennent de loin, comme le vespertilion des marais qui se reproduit aux Pays-Bas et vient hiberner ici. Les chauves-souris repartent vers le mois d’avril. C’est étalé dans le temps, ce n’est pas un départ massif.»

En été, elles ont besoin d’un endroit chaud. «On les retrouve dans des combles ou dans des clochers.» Il est donc rare d’en voir dans les caves Paheau à cette période de l’année.

L’histoire d’une ancienne carrière de craie

SÉRIE d'ÉTÉ| En hiver, les chauves-souris se sentent bien dans les caves Paheau
Un vespertilion à oreilles échancrées. Éric Malotaux
Mais pourquoi ce nom? C’est celui du premier exploitant de la carrière de craie. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, des galeries ont été creusées pour extraire de la craie. On peut d’ailleurs voir que les parois ont été façonnées à coups de pioche. «C’est un des seuls endroits en Brabant wallon où la craie affleure, souligne Dominique Lafontaine. Elle était extraite pour produire de la chaux. Pour ce faire, la craie était déversée dans des fours à chaux à la sortie des galeries.» Cette chaux était ensuite utilisée pour créer du mortier notamment.

«Ici, il y avait trois fours à chaux. C’était une petite exploitation. Une fois que la voie ferrée a été aménagée dans la vallée, la rentabilité de l’exploitation a périclité.»

Dans la première moitié du XXe siècle, les caves Paheau ont été vendues. Le site a alors servi, jusqu’à la fin des années 40, pour la culture de champignons. Ensuite, les galeries ont été abandonnées.

«On les a rachetées au propriétaire en 1991 car on savait qu’il y avait des chauves-souris ici. On a mis du temps à acquérir les caves mais un jour, leur propriétaire avait besoin d’argent pour s’acheter une voiture et la transaction a pu se réaliser», sourit Dominique Lafontaine.