CORONAVIRUS

Canicule, masque et code couleur: le centre de crise fait le point sur la situation

Canicule, masque et code couleur: le centre de crise fait le point sur la situation

Illustration BELGA

Le Centre de crise fait le point sur l’évolution de la pandémie de coronavirus en Belgique à l’occasion de l’une de ses trois conférences de presse hebdomadaires. Il en a profité pour évoquer la canicule des prochains jours ainsi que le code couleur des pays européens.

 

 

Par rapport au bilan communiqué la veille, 334 cas sont venus s’ajouter (contre 465 cas dans le bilan précédent). Par rapport à la semaine précédente, l’augmentation est de 58%, contre 60% dans le bilan de mardi, 68% lundi ou encore 78% dimanche. Ce qui permet donc de conclure à une légère diminution de la hausse des cas par rapport aux jours précédents.

Canicule

Ce matin, après avoir annoncé les nouveaux chiffres, le Centre de crise a précisé certaines recommandations dans le contexte de canicule que la Belgique devrait connaître les prochains jours.

Frédérique Jacobs, la nouvelle porte-parole interfédérale a ainsi insisté sur l’utilisation des ventilateurs uniquement dans le foyer et en l’absence de personnes positives. En effet, les ventilateurs pourraient propager plus facilement les gouttelettes porteuses du virus et ainsi augmenter le taux de contamination.

Les systèmes de climatisation sont quant à eux encouragés, à condition qu’ils fonctionnent en renouvelant complètement l’air intérieur explique Frédérique Jacobs, la porte-parole interfédérale du centre de crise. «Le système de climatisation n’est pas une source de contamination virale et pourrait, au contraire, diminuer les risques de contamination car l’air froid y est souvent renouvelé mais il faut alors s’assurer que le système insuffle un nouvel air frais et ne réutilise pas l’air de la pièce. Enfin, il faut que ces climatiseurs soient correctement entretenus.»

Antoine Iseux a quant à lui rappelé l’importance du port du masque, même en période de fortes chaleurs. Le porte-parole interfédéral a alors recommandé de planifier ses déplacements aux heures les moins chaudes, mais aussi de respecter les règles de distanciation et autres règles spécifiques lors de n’importe quelle activité qui pourrait être envisagée pour se rafraîchir (piscine, lac, forêt…). Les rassemblements sociaux sont eux aussi toujours à limiter au maximum.

Code couleur

Le Centre de crise a également tenu à clarifier certains détails du code couleur actuellement appliqué pour gérer la crise sanitaire dans l’espace Shengen.

Ces codes couleur évoluent et sont renseignés sur le site web des affaires étrangèresqu’il faut consulter avant chaque déplacement à l’étranger.

En zone verte, on observe moins de 20 cas pour 100 000 habitants en deux semaines. Il est alors autorisé de se rendre dans ces zones sans condition spécifique.

En zone orange, entre 20 et 100 cas pour 100 000 habitants ont été observés les deux dernières semaines. Il est donc déconseillé d’y aller. Un test ainsi qu’une quarantaine au retour sont recommandés.

En zone rouge, plus de 100 cas pour 100 000 habitants sont observés. Il est alors interdit de s’y rendre. Un test ainsi qu’une quarantaine sont obligatoires au retour.

Ce code couleur prend en compte chaque tendance à la hausse ou à la baisse ainsi que les mesures de sécurité appliquées au pays qui sont évaluées en permanence par la cellule Celevel.

Certains pays prennent des mesures supplémentaires pour les Belges, qui sont aussi à consulter sur le site web des affaires étrangères.