RÉGIONS

L’ancienne bourgmestre d’Alost, Ilse Uyttersprot, retrouvée morte

Le bourgmestre d’Alost a confirmé qu’Ilse Uyttersprot a été retrouvée morte.

+ À LIRE AUSSI | Qui était Ilse Uyttersprot ?

Le corps sans vie de l’ancienne bourgmestre d’Alost Ilse Uyttersprot (CD&V), entre-temps devenue échevine, a été découvert dans cette ville ce mardi, a indiqué le bourgmestre actuel, Christoph D’Haese. Son collègue de parti Wouter Beke, ministre flamand du Bien-être, a exprimé toute sa compassion sur Twitter.

L’ancienne bourgmestre d’Alost, Ilse Uyttersprot, retrouvée morte
Ilse Uyttersprot, ici en 2013. BELGA
«C’est avec consternation et incrédulité que je viens d’apprendre la mort d’Ilse Uyttersprot dans des circonstances dramatiques», a déclaré Christoph D’Haese à Het Laatste Nieuws. «J’ai entendu dire que l’auteur se serait rendu, mais les circonstances exactes feront l’objet d’une enquête plus approfondie par la police et le parquet dans les prochaines heures.»

Un acte non-politique, qui s’est déroulé dans la sphère relationnelle

Le bourgmestre d’Alost Christoph D’Haese (N-VA) a réagi plein d’incrédulité ce mardi à l’annonce de la mort de l’échevine et ancienne bourgmestre Ilse Uyttersprot (CD&V). «Alost est complètement abattu», a-t-il indiqué ce mardi à l’agence Belga. Il s’agit d’«un acte non-politique, qui s’est déroulé dans la sphère relationnelle», a-t-il ajouté. L’affaire est actuellement examinée par la police fédérale.

«Mes pensées vont à la famille et aux deux enfants, que je connais bien. Le père de ses deux enfants. Et à la mère d’Ilse», s’est exprimé D’Haese, qui souhaite limiter ses commentaires aux condoléances à la famille et aux proches.

Après la mort d’Ilse Uyttersprot, un suspect se serait rendu, sans plus de détails. Compte tenu du profil de la victime et du milieu politique sensible, l’enquête est examinée par la police fédérale. Après avoir interrogé le suspect, le parquet communiquera sur l’affaire ce mardi vers midi. L’acte n’a pas encore été qualifié de meurtre ou d’assassinat.

À la fin de l’année dernière, une querelle politique s’est intensifiée à Alost entre les partenaires de coalition, le CD&V et la N-VA, parti du bourgmestre actuel. Ilse Uyttersprot a alors perdu son poste de bourgmestre et n’a épargné d’aucune critique l’accord de gouvernance de Christoph D’Haese.

Les conséquences politiques de la mort d’Ilse Uyttersprot dans l’équipe communale n’ont pas encore été précisées.

Le parquet confirme le contexte relationnel

L’homicide de l’échevine Ilse Uyttersprot à Alost a eu lieu dans le cadre de la sphère relationnelle, a confirmé ce mardi le parquet de Flandre orientale. La police fédérale est actuellement en train d’examiner l’affaire.

Un homme s’est rendu ce mardi matin à la police en annonçant qu’il avait tué la femme de 53 ans. La police a en effet retrouvé ensuite le corps sans vie de l’ancienne bourgmestre d’Alost Ilse Uyttersprot (CD&V), tuée dans des circonstances suspectes dans une habitation de la Meuleschettestraat.

«Le parquet a désigné un juge d’instruction», a expliqué Annelies Verstraete, du parquet de Flandre orientale. Le laboratoire, le juge d’instruction, le parquet et le parquet général sont descendus sur les lieux, ainsi que la police judiciaire fédérale (PJF) qui mène l’enquête.

Selon le parquet, les faits ont donc eu lieu dans le cadre de la sphère relationnelle, mais aucune autre information n’a pu être donnée pour l’instant.