MONDE

La bourde des autorités suisses: les principaux foyers d’infections ne sont pas les boîtes de nuit

La bourde des autorités suisses: les principaux foyers d’infections ne sont pas les boîtes de nuit

Lukas Engelberger, président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé en Suisse. Photonews

Lucas Engelberger, président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé, a corrigé une déclaration de l’autorité sanitaire qui avait déclaré que les clubs et les restaurants étaient les principaux foyers de contamination, à tort.

Lukas Engelberger, président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé, a corrigé hier les chiffres diffusés précédemment par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur les foyers d’infection au coronavirus.

Ces informations, transmises vendredi, indiquaient que les clubs et les restaurants étaient les principales sources de contamination au coronavirus. Il apparaît finalement que le cercle familial est la principale source de contamination au coronavirus, suivi du lieu de travail. Les boîtes de nuit totalisent en fait moins de 10% des infections.

Sur les 793 déclarations cliniques reçues entre le 16 juillet et le 1er août, 216 infections ont eu lieu dans le cadre familial, précise l’OFSP. Le lieu de travail a causé 69 infections.

Les discothèques et les clubs ne recensent que quinze cas, les bars et les restaurants treize. Vingt-quatre personnes ont été contaminées suite à une fête privée. Les rassemblements spontanés ont fait 17 victimes et les manifestations une seule.