FLOREFFE

PHOTOS| Le train entrera en gare de Fraxiland, terrain de loisir pour Franiérois et Floreffois

PHOTOS| Le train entrera en gare de Fraxiland, terrain de loisir pour Franiérois et Floreffois

Sur le plan, voilà à quoi ressemblera Fraxiland. En rouge, le barbecue; en bleu, le local; en violet, la plaine de jeu; en vert, l’esplanade; en jaune, la piste des quilles et, en gris, les terrains de pétanque. Fraxinus

Née en 2014, l’association Fraxinus organise habituellement deux fêtes. Sur un terrain loué à la SNCB, elle voit les choses en plus grand.

Aux abords de la petite place de Franière, entre la gare et les locaux du CPAS et ceux du service travaux de la commune, une longue parcelle, toute en longueur, était à l’abandon depuis quelques années. Propriété de la SNCB, ces 864 m2 de verdure, parfois invasive, servaient autrefois d’espace de détente et de jardinage aux personnes qui habitaient dans le logis de la gare.

Dans leur volonté de dynamiser la vie du village, pour les Fraxinus, l’occasion était trop belle. « Les fêtes communales de juin et d’octobre étant tombées en désuétude, explique le président de l’association, Jonathan Dethier, dès 2014, nous nous sommes rassemblés pour perpétuer ces rendez-vous d’antan. Plus loin, ce terrain dormant me donnait des idées.» Pourquoi ne pas y installer un QG, agrémenté de quelques installations transgénérationnelles.

Contact pris avec la SNCB, le marché fut conclu et la passerelle louée pour les 25 ans à venir. « Fraxiland, c’est l’occasion d’avoir un local où se poser et où tenir nos réunions. Jusqu’ici, nous faisions ça chez mes parents, mon papa étant l’ancien président des Fraxinus, mais ça demandait de la place. Dans un premier temps, nous allons donc installer notre local sous forme d’abri de jardin, un container, ne requérant pas de permis d’urbanisme. De quoi bénéficier d’un lieu de réunion et de stockage. Dans la foulée, nous imaginerons un espace barbecue; une aire de jeu pour les enfants avec, entre autres, balançoires et toboggan; mais aussi six terrains de pétanque et une piste de concours de quille.»

PHOTOS| Le train entrera en gare de Fraxiland, terrain de loisir pour Franiérois et Floreffois
Sur le plan, voilà à quoi ressemblera Fraxiland. En rouge, le barbecue; en bleu, le local; en violet, la plaine de jeu; en vert, l’esplanade; en jaune, la piste des quilles et, en gris, les terrains de pétanque. Fraxinus

Au loin les matitis, tout le monde a sa place ici

Face aux matitis, il en fallait de l’imagination pour rêver cet espace, mais depuis quelques jours, la machine s’est mise en route. «Nous avons déboisé une partie, nous avons l’envie cependant d’être en cohérence avec la nature, et déblayé le terrain. Nous avons trouvé tout et n’importe quoi, des couches usagées, des chaussures, des canettes. Je ne sais pas combien de sacs-poubelle nous avons pu sortir. » La grue louée, avec les fonds de l’association (qui compte tout financer) a été d’un grand secours.

D’ici quelques mois, Fraxiland devrait donc ouvrir ses portes aux Franiérois et, plus généralement, aux habitants de la commune, gratuitement et librement «sous condition de respecter le règlement qui sera établi ».

Cela permettra aussi aux Fraxinus d’envisager d’autres activités et animations, autour du noyau dur que forment les deux fêtes d’été et d’automne.

PHOTOS| Le train entrera en gare de Fraxiland, terrain de loisir pour Franiérois et Floreffois
Fraxinus

« Les idées ne manquent pas mais nous ne voulons en tout cas pas concurrencer les événements d’autres associations comme la chasse aux œufs, la St-Nicolas ou Halloween. Pourquoi pas une soirée cocooning, par contre? Il devrait aussi y avoir quelques tournois de pétanques et de quilles. Quoi qu’il en soit, bénéficier de notre propre espace, privatif et autonome, est une belle avancée. Sans besoin de demander des autorisations à la Commune, ni de bloquer les voies pour des événements.Nous aurons de la place pour garer des voitures. » Y’a plus qu’à…

 

Écolo dans la démarche

Si la fine équipe a dû désherber et couper des arbres entremêlés sur le terrain, l’esprit de l’aventure sera écologiste.

«C’est la seconde partie du projet, à plus long terme. Nous voulons installer des terrains partagés ayant pour vocation la permaculture. Les déchets produits sur le terrain (WC…) nous permettront de faire de l’engrais pour ces cultures.

Nous voulons être les plus propres et sains possible. Nous n’avions pas les moyens d’installer des panneaux photovoltaïques mais nous aurons notre propre compteur électrique et récupérerons aussi l’eau de pluie.»

Le président et son équipage sont ouverts aux idées et aux propositions de coups de main.

PHOTOS| Le train entrera en gare de Fraxiland, terrain de loisir pour Franiérois et Floreffois
Avant… Fraxinus

PHOTOS| Le train entrera en gare de Fraxiland, terrain de loisir pour Franiérois et Floreffois
Après. Sacré coup de frais, la jungle est dégagée, on voit le boulot abattu, ce week-end. Il en reste. Éda

 

 

Hello frênes!

Fort d’une dizaine de membres, les bénévoles, Fraxinus ont donc entrepris de revitaliser l’esprit festif franiérois. Mais pourquoi ce nom de légionnaire romain dans Astérix.

PHOTOS| Le train entrera en gare de Fraxiland, terrain de loisir pour Franiérois et Floreffois
Fraxinus

Jonathan Dethier sourit: «Fraxinus, c’est directement lié à l’étymologie du nom de notre village. Un arbre, le frêne, mais aussi une lance romaine. Franière était une région comptant beaucoup de frênes et de métiers liés au travail du bois, bûcherons, artisans… En reprenant ce nom latin, nous devenons ainsi ‘les frênes de Franière’. Nous nous sommes donnés pour logo des d’armoiries composées d’une lance et d’une branche de frêne. »

Dans son folklore de la fête d’octobre, les Fraxinus invitent aussi les Franiérois à détruire l’agrile. «Un bonhomme de paille qui représente l’insecte destructeur du frêne. Une manière de tuer ce qui nous tue. » Invictus Fraxinus?

 

Infos: Page Facebook «Les Fraxinus de Franière»