HANNUT

Le gouverneur Hervé Jamar a subi une greffe de foie

Le gouverneur Hervé Jamar a subi une greffe de foie

Le Hannutois Hervé Jamar était apparu fort affaibli et maigri ces derniers mois. On en connaît désormais la raison. -

Le Hannutois Hervé Jamar, gouverneur de la Province de Liège, vient de subir une greffe de foie il y a quelques jours. Il rassure: il va bien.

Il y a quelques mois, il était apparu maigri. Clairement pas en forme, malade, le gouverneur de la Province de Liège, Hervé Jamar. A plusieurs reprises d’ailleurs, il s’était fait remplacer dans ses fonctions par Catherine Delcourt, commissaire d’arrondissement. Ce que certains n’avaient pas manqué de lui reprocher. Il avait alors répliqué avoir des soucis d’immunité. Et là, le Hannutois, ex-bourgmestre de la ville hesbignonne, vient de communiquer sur les réseaux sociaux: il a subi une transplantation d’organe. Il était inscrit sur la liste d’attente de receveur d’organe.

+ A LIRE AUSSI : Martin Jamar : «La greffe devenait urgente»

Le 21 juillet dernier, il avait assisté aux cérémonies mises sur pied pour la fête nationale. Il a ensuite été appelé par l’hôpital: un foie était disponible. Il a intégré le CHU pour y subir une transplantation. «L’opération était devenue cruciale, suite à plusieurs mois de travail intensif assuré lors de la crise du covid-19», explique-t-il sur son profil Facebook. Tout en rassurant sur son état de santé actuel: «Grâce au travail exceptionnel réalisé au CHU, l’opération fut une véritable réussite». Et de remercier le personnel du CHU et son équipe médicale «et à travers elle, de rendre un hommage sincère à l’ensemble de notre personnel soignant, si lourdement mis à contribution ces derniers mois». Un merci aussi à ceux qui s’inscrivent comme donneur d’organes, «une cause dont j’ai toujours été l’un des plus ardents défenseurs et promoteurs, tant dans ma mission actuelle que depuis les bancs du parlement ou durant mon mandat de bourgmestre».

Hervé Jamar est désormais en convalescence pour plusieurs semaines. Il passe la main à Catherine Delcourt en tant que gouverneur f.f., secondée par Anne Dassy, responsable du service de planification d’urgence. «J’ai la chance de pouvoir compter sur une équipe formidable, et c’est l’esprit serein que je confie le gouvernail à Catherine, Anne, l’équipe de la planu et mon cabinet.» Il promet de revenir «plus motivé que jamais».

 

Un repos de deux mois nécessaire

Hervé Jamar souffrait «de plusieurs problèmes, explique Jean-Yves Segers, son porte-parole. Des problèmes d’immunité, d’atrophie des organes.» Il devait subir une transplantation, il était sur la liste des donneurs. «Fatalement, son foie ne fonctionnait plus bien. La période de travail intensive due à la pandémie n’a rien arrangé.» L’opération s’est «très très bien passée. Il a vite récupéré. Il est en forme» et de retour chez lui à Hannut où il passera deux mois de convalescence. «Il se repose, on l’oblige.» Deux mois? «C’est à titre indicatif, tout dépend de l’évolution. Théoriquement, il reviendra début octobre.» Et avec cette greffe, ses ennuis de santé seront derrière lui? «C’était le gros nœud du problème. Là, même lui dit qu’il est un autre homme. La transplantation d’un nouvel organe peut changer la vie de quelqu’un. Le corps refonctionne normalement.» Et le porte-parole ajoute: «on espère qu’il est débarrassé de ses soucis de santé».