article abonné offert

ANIMAUX

CREAVES: prendre soin des animaux sauvages en détresse

Au CREAVES de Namur, une vingtaine de pensionnaires attendent patiemment de pouvoir retourner dans la nature. Mais pour ce faire, ils doivent d’abord retrouver des forces. C’est ce à quoi veillent les bénévoles du centre.

Chaque année, de nombreux animaux sauvages trouvent refuge au CREAVES (centre de revalidation pour les animaux vivant à l’état sauvage) de Namur. Dans ce centre, les bénévoles (personnes qui travaillent gratuitement) remettent sur pied des animaux en détresse, blessés ou perdus. Il existe plusieurs centres en Wallonie.

Lorsque nous arrivons au CREAVES de Namur, situé à Temploux, au milieu des champs, c’est Laurence qui nous accueille, bénévole depuis 6 ans. Avec elle, nous partons à la rencontre des animaux du centre. Ce jour-là, ce sont surtout des oiseaux qui nous attendent, de toutes sortes. Ainsi qu’une famille de bébés hérissons.

«Nous accueillons différents animaux sauvages, autant d’oiseaux que de mammifères: des merles, des passereaux, des rapaces, des fouines, des hérissons, des chauves-souris…» nous explique Laurence. C’est elle qui est responsable des soins. Il faut dire que généralement, ces animaux en ont bien besoin! «Beaucoup sont blessés quand ils arrivent. Ou alors ce sont des bébés qui n’ont plus leurs parents et qui ne pourraient pas vivre seuls dans la nature. Notre rôle est de les soigner et de les nourrir pour ensuite les relâcher».

Malheureusement, ce n’est pas toujours possible… «Certains oiseaux ne savent plus voler malgré les soins. C’est impossible de les remettre dans la nature car ils ne pourraient pas survivre.» Une difficile décision doit alors être prise, celle de les euthanasier (leur injecter un produit qui les tuera, sans douleur) car les CREAVES ne peuvent pas garder tous ces pensionnaires. Ceux qui sont en bonne santé par contre, sont remis dans leur milieu naturel.

En plus des soins, les CREAVES ont aussi un rôle éducatif. Sur leur page Facebook, à Namur, les bénévoles répondent à toutes les questions. On peut aussi leur envoyer des photos des animaux trouvés. «On explique aux gens les bons gestes à faire lorsqu’on trouve un animal blessé. Sur Internet, on trouve parfois de grosses bêtises…». Le premier conseil que nous donne Laurence est de toujours attendre une heure ou deux, lorsqu’on trouve des bébés abandonnés. «Parfois, les gens pensent que les bébés sont perdus alors que la maman n’est pas très loin. Il ne faut surtout pas les toucher! Il vaut mieux les observer de loin et attendre de voir si leur maman revient ou non. Si pas, alors il faut nous les amener au centre.» De même, il ne faut pas les nourrir! Dans bien des cas, on risquerait de les empoisonner.

Pour plus d’informations: www.creaves.be

Le sondage de la semaine